bienvenue sur www.gabonallsport.info

Karaté-Estuaire/Narcet Irinou Boukou nouveau président de la ligue

Il a été élu ce samedi 14 novembre 2020 avec 20 voix contre Sylvère Biyé Meye qui n’a obtenu que trois voix.

C’est sous la supervision de la directrice provinciale des Sports, Bérangère Minang, que la grande famille du karaté de l’Estuaire s’est retrouvée ce samedi 14 novembre 2020 au Centre Sportif d’Oloumi, dans le cadre de l'élection du nouveau président de la ligue de karaté de l'Estuaire.

Les deux candidats en lice, Narcet Irinou Boukou et Sylvère Biye Meye devaient s’assujettir au choix des 23 clubs constituant le collège électoral du jour.

Et au terme du vote, le candidat Narcet Irinou Boukou a été largement élu avec 20 voix contre 3 pour son adversaire, Sylvère Biyé Meye.

A noter que le processus de renouvellement des directoires des ligues provinciales se poursuit avec la ligue du Woleu-Ntem, le 21 novembre prochain, suivi simultanément, le 5 décembre, des ligues du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo alors que la boucle sera faite avec la ligue de l’Ogooué Maritime le 19 décembre à Port-Gentil.

Le processus prendra fin le 29 février 2021 avec l’élection du président de la Fédération.

Mais dans un milieu comme la presse où l’intimidation et la menace sont les plats les plus consommés, Gabonallsport ne saurait y échapper. Accusé de « Torchon » par les dirigeants de la Fégakama qui ont d’ailleurs refusé à nos équipes de couvrir cette manifestation sportive au prétexte que notre média écrirait des articles orientés contre la Fégakama et serait à la solde d’on ne sait qui, accusations sans preuve malheureusement, nous ne changerons en aucun cas notre ligne éditoriale.

Face aux menaces à peine voilées des dirigeants de la Fégakama de ce jour, entendu qu’on pourra à nous montrer que « le journaliste n’est pas protégé », ce qui est une évidence car victimes d’agressions et même d’assassinats sous d’autres cieux, nous tirons la sonnette d’alarme que les journalistes de Gabonallsport sont désormais en danger.

Mais les faits étant sacrés en journalisme, nous ne serons jamais un média propagandiste, quel que soit ce que cela nous coûtera, face à ceux qui s’estiment « tous puissants ».

Par Jean-Claude NOUNAMO     Source: Fégakama

 

+241 773 020 04 / 660 575 55
Vallée Sainte Marie Libreville / Gabon

Please publish modules in offcanvas position.