Dopage/Le Gabon crée l’Organisation nationale antidopage

Imprimer

La création de la structure a été adoptée ce vendredi 2 octobre 2020 en Conseil des ministres sur proposition du ministre des Sports.

Le Gabon vient de marquer un pas de plus dans l’organisation du sport. En effet, réuni en Conseil des ministres ce vendredi 2 octobre 2020, le gouvernement gabonais vient de créer l’Organisation nationale antidopage, sur proposition du ministre de la Santé, Franck Nguéma, qui l’a d’ailleurs annoncé sur sa page Facebook en début de soirée.

« Ce vendredi 2 octobre, j'ai participé par visioconférence au conseil des ministres présidé par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba. Des projets de lois et décrets ont été adoptés, entre autres, pour relancer l'économie, protéger les populations contre la #COVID19. Le projet de loi de création de l'Organisation Nationale Anti Dopage adopté », peut-on lire.

Selon le patron des Sports, cette organisation permettra au Gabon de « sécuriser la conformité de ses athlètes dans un environnement hautement compétitif. Cette loi mettra en règle notre pays avec le nouveau Code mondial anti dopage qui entrera en vigueur le 1er janvier 2021 ».

Le Gabon vient donc de s’inscrire « dans la nouvelle donne internationale en faveur d'un sport plus propre et une tolérance zéro au dopage ».

Selon Franck Nguéma, « les jeunes bénéficieront, de cette structure, des programmes d'éducation dès l'école primaire pour l'appropriation des valeurs olympiques ».

Il faut signaler que depuis la Can 2012 jouée au Gabon et en Guinée Equatoriale, notre pays était déjà doté d'un Comité National de Lutte et de Prévention du Dopage Gabonais. Ses membres, dotés déjà d'une certaine expérience, dirigeront-ils la nouvelle organisation?

Par Jean-Claude NOUNAMO