bienvenue sur www.gabonallsport.info

Ministère/Franck Nguéma pose les bases de la réforme annoncée

Dans le cadre de la redynamisation des fédérations sportives nationales, le ministre des Sports s’est entretenu ce mercredi 26 novembre 2020 avec les présidents des différentes Fédérations nationales.

Afin de permette la reprise de l’ensemble des compétitions sportives sur l’ensemble du territoire et en vue d’une participation honorable du Gabon aux Jeux Olympiques Paris 2024, le ministre des Sports, Franck Nguéma, a reçu les présidents des différentes Fédérations sportives nationales ce jeudi 26 novembre à Libreville.

Une rencontre qui préfigure clairement la réforme annoncée car axée sur le nouveau partenariat Ministère-Fédérations et la signature d’un contrat Pluriannuel d’Objectifs entre le Ministère en charge des Sports et chaque Fédération.

Sur le nouveau partenariat Ministère – Fédérations (NPMF), le patron des Sports a tenu donc à exposer aux présidents des Fédérations l’objectif de ce partenariat qui a pour but de  permettre à nos Fédérations sportives de s’arrimer aux standards internationaux. Partenariat qui implique plus que jamais tous les acteurs du mouvement sportif national.

Quant à la signature d’un contrat pluriannuel d’objectifs entre le Ministère et chaque fédération, celui permettra de codifier l’accompagnement financier de l’Etat au profit de cette dernière sur la base d’un Plan d’Action Annuel dont le but est la recherche de performances sportives pour le rayonnement international du Gabon.

Ainsi, pour une durée de 4 ans, le ministère s’engage à soutenir la mise en œuvre des politiques publiques exécutées par les fédérations, à permettre aux Fédérations d’offrir une pratique sportive de qualité et diversifiée pour le plus grand nombre, à contribuer au financement pour la réalisation du programme d’action défini de commun accord avec les Fédérations et de définir les autres modalités d’accompagnement au profit de la Fédération en fonction de ses spécificités.

En retour, les Fédérations sportives s’engagent à respecter les grands axes structurants que sont la formation, la compétition, dans toutes les catégories masculines et féminines, le suivi médical des sportifs, la reconversion des sportifs de haut niveau et professionnel, la promotion et la vulgarisation de la discipline, la promotion de l’exercice sportive et du rayonnement du Gabon à l’international  et enfin la promotion du sport-santé comme facteur de santé publique et la lutte contre le dopage.

L’accompagnement de l’Etat désormais conditionné

Avec la nouvelle nomenclature sportive, rien ne sera plus comme avant. Pour bénéficier de l’accompagnement de l’Etat, à travers la signature de la Convention Pluriannuelle d’Objectifs, les différentes fédérations sportives nationales devront remplir certaines conditions.

Il s’agit entre autres de disposer des statuts et règlement intérieur, avoir un bureau exécutif ou comité directeur renouvelé à chaque échéance statutaire, disposer d’un entraineur titulaire d’un diplôme d’entraineur de 3ème degré ou équivalent, disposer d’un Directeur technique national compétent et expérimenté, d’un médecin du sport, d’un récépissé définitif du ministère de l’Intérieur, d’un agrément technique délivré par le ministère en charge des Sports et d’un siège (adresse, contacts).

Et comme si cela ne suffisait pas, il faut désormais avoir un compte bancaire au nom de la fédération, au moins trois ligues provinciales, être à jour de ses cotisations avec les instances internationales de la discipline, disposer d’une assurance responsabilité civile, avoir au moins deux cents athlètes licenciés.

A ces contraintes, il faut aussi présenter un programme annuel d’actions (PAA) validé par l’assemblée générale, tenir les assemblées générales de début et de fin d’exercice pour présenter le rapport moral et financier , tenir à jour tous les documents administratifs et financiers, avoir transmis à la tutelle le rapport d’activités de l’année écoulée et enfin consacrer au moins 30% du budget général de la Fédération pour la formation et l’encadrement des petites catégories et la promotion du sport féminin.

Enfin, une sous-commission sera mise en place pour accompagner les différentes fédérations nationale.

Par Chil MUAKA MAVOUNGOU

+241 773 020 04 / 660 575 55
Vallée Sainte Marie Libreville / Gabon

Please publish modules in offcanvas position.