bienvenue sur www.gabonallsport.info

Basketball-Estuaire/Jessica Boussamba : un programme alléchant et crédible

Dit SMART (Simple, Mesurable, Accessible et Réalisable dans le Temps), le projet entend donner à la ligue et ses différents acteurs, la crédibilité nécessaire à inciter la communauté basketball à s’engager dans le développement dudit projet.

Une femme à la tête de la ligue de basketball de l’Estuaire, voilà un grand point en cette décennie de la femme. Grâce Jessica Boussamba veut ainsi marquer cette décennie au niveau du sport et notamment du basketball.

La voix lui semble tracée pour être la future présidente de la ligue de l’Estuaire car non seulement candidate unique mais avec un projet SMART (Simple, Mesurable, Accessible et Réalisable dans le Temps) et qui se résume sous six axes majeurs.

Dans un milieu où il y a des choses à améliorer et au fort de son expérience acquise de son prédécesseur, la candidate Boussamba a pour premier chantier, la structuration des clubs et associations et les reformes des textes de la ligue.

« Mon équipe et moi entendons accompagner les clubs dans l’adoption d’une structure statutaire et organisationnelle, favorable à leur développement sportif et économiques », a-t-elle relevé.

Dans un monde fortement numérisé, elle entend désormais digitalisation les activités administratives et sportives de la ligue afin de faciliter les procédures d’affiliation, engagement et demande de licence. Le but ici étant donc de « limiter l’usage du papier et favoriser la numérisation des données ».

A ces deux axes s’ajoute l’élaboration d’un business model pour la ligue. Il s’agit ici  de « monétiser les activités de la Ligue de manière à atteindre une certaine capacité d’autofinancement et de concevoir une politique commerciale commune avec un système de répartition des revenus entre associations partenaires ».

La formation et le basketball féminin

Si Mme Bekale croît à la formation avec la mise en place d’une politique de formation pour les acteurs du basketball, elle veut par la même occasion revaloriser le basketball féminin et ainsi « définir une politique d’accompagnement des clubs formateurs ».

Et dans cette logique qu’elle entend également créer des standards d’accès aux compétitions de manière à prioriser la formation, la compétitivité et la solvabilité.

Pour elle, il va falloir ainsi « Définir un calendrier sportif aligné aux standards internationaux et favoriser le volume de jeu et développer des compétitions avec d’autres ligues ».

Dernier point en non des moindres, elle place son mandat la redynamisation des équipes provinciales, toutes catégories confondues, et la réhabilitation de la fonction de sélectionneur provincial, afin d’avoir un suivi des meilleurs jeunes.

Programme ambitieux, alléchant et attrayant, digne d’un vote même par acclamation ce samedi 24 octobre mais qui nécessite un accompagnement d’hommes et de femmes intègres et non des « vouvouzélateurs » dont la mission peut aussi être de faire tomber Parker La Touche.

Par J-C.N

+241 773 020 04 / 660 575 55
Vallée Sainte Marie Libreville / Gabon

Please publish modules in offcanvas position.