bienvenue sur www.gabonallsport.info

Foot féminin-Diaspora/«La Fédération et mon club doivent désormais s’entendre »

Déclaration de Yog Atouth dans un entretien qu’elle nous a accordé ce dimanche soir. Et la Panthère du Gabon revient sur son arrivée en Ukraine, l’accueil à Mariupol son club, son avenir en club et en équipe nationale.

Comment as-tu été accueillie à Mariupol et comment te sens-tu aujourd'hui ?

J’ai été bien accueillie dans le club, que ce soit les dirigeants ou mes coéquipières. Et je peux vous avouer que je ne m’attendais pas un tel accueil. Cela m’a vite mis en confiance et je me sens très bien.

Tu exploses chaque jour. Quelle est la réaction des dirigeants par rapport à ton rendement ?

Comme tout club, les dirigeants sont forcément satisfaits de trouver un joueur qui donne un bon rendement. Ils sont très fiers de moi par rapport à mes résultats. Et moi-même je suis satisfait car c’est système de jeu que j’ai trouvé et je me suis vite adaptée à ce système.

En attendant la phase retour,  as-tu déjà d'autres sollicitations et que pense le club à propos?

Pour le moment, je suis encore à Mariupol et j’y reste encore. Aujourd’hui, nous sommes 4ème au classement général et notre objectif cette année, c’est de terminer dans le trio de tête afin de jouer la Champion League l’année prochaine.

Peux-tu nous parler du football féminin ukrainien par rapport au football féminin gabonais ?

Le championnat ukrainien est un très bon championnat. Il faut même dire que c’est du très haut niveau à tous les niveaux. Et pour preuve, les trois meilleurs clubs féminins d’ici jouent la Champion League. Et mon rêve aussi, c’est de jouer cette compétition.

 N’ayant pas une idée fixe de ce championnat avant mon arrivée, je ne croyais pas tant briller. Seule Gabonaise qui joue ici, je me suis rendue compte qu’à travers moi, c’est tout le Gabon d’Aubameyang que je porte sur mon dos quand j’entre sur le terrain. Et j’essaie d’assumer cette image-là.

Atouth toujours disponible pour le pays?

Je serai toujours disponible pour servir mon pays mais la Fédération doit désormais  comprendre que j’appartiens désormais à un club professionnel. Donc désormais, tout ne dépend plus de moi seule.

Réalisé par Jean-Claude NOUNAMO

+241 773 020 04 / 660 575 55
Vallée Sainte Marie Libreville / Gabon

Please publish modules in offcanvas position.