bienvenue sur www.gabonallsport.info

Editorial-Crise Sport/Le patron des Sports dépassé ou simplement déjà hors-jeu ?

La grande majorité des acteurs du mouvement sportif gabonais s’interroge déjà sur les motivations à garder Franck Nguéma à la tête du ministère des Sports au regard de son silence total sur la situation actuelle du sport gabonais.

« Quand on a un ministre de tutelle qui ne s’assoit avec personne pour, ne fusse qu’échanger. Quand on a un ministre de tutelle qui ne pense qu’à son image et à faire le « buzz » autour des Panthères ». Voici la réaction à chaud d’une haute personnalité du mouvement sportif gabonais, interrogée sur la situation actuelle du sport dans notre pays.

A la suite de la lettre ouverte adressée au Chef de l’Etat par le président de l’ANFPG, l’ancien international, Rémy Ebanéga, un autre dirigeant de Fédération nous a partagé cette observation : « Ce qu’il a écrit est réel et il a raison sur tous les plans. Cette description concerne tous les sports ou presque. C’est le même ressenti, la même désillusion, la même posture chargée d’amertume et de désolation ».

Mais allons-y demander au ministre des Sports comment va le sport au Gabon. Il vous dira qu’il n’a rien trouvé au ministère des Sports à son arrivée, et de vous citer la construction et la réhabilitation des plateaux sportifs dits de proximité, la mise en place de la nouvelle loi sur la sport au Gabon.

A défaut de vous dire qu’il entend qualifier Les Panthères du Gabon non seulement à la Can 2021 au Cameroun voisin, mais aussi et surtout, à la prochaine coupe du monde.

Face à la pandémie et l’arrêt des activités sportives depuis un an dans notre pays, le patron des Sports, comme sous d'autres cieux, n’arrive pas à trouver une solution palliative à la jeunesse gabonaise dont il est le représentant et le défenseur devant les Institutions et le monde. Pourtant, il serait très consulté par le mouvement sportif national à propos. Qu’est-ce qui explique donc ce silence ?

Qu’est-ce qui explique le silence du patron des Sports face aux élections approximativement bien faites dans les Fédérations sportives et qui sont des foyers de conflits latents? Qu’est-ce qui explique ce silence devant cette jeunesse  tout aussi sportive ou non mais qui se spécialise chaque jour en assassins ?

Ministre des Panthères du Gabon ? Ministre chargé des appels à « l’union sacrée » autour des Panthères ? Ministre des assises sur le football gabonais ? Ah oui, pardon, c’est le sport-roi !

Petit appel à Monsieur le Ministre des Sports : sortez de votre silence et entrez dans l’histoire du sport gabonais. Votre silence aujourd’hui risque d’être impardonnable devant l’histoire du sport gabonais.

Mais n’en déplaise aux omniscients ; à ceux qui pensent que tout va bien ; à ceux qui vont dire à Oloumi que « Grand tu travailles bien », «  Tu es le meilleur » et qui semblent être les « bons petits » du « bon Grand d’Oloumi ». Pardon c’est encore un oubli. Les « bons Grands » aiment ça !

De notre côté, nous avons choisi de sortir de la complicité qui détruit l’avenir au nom de quelques dessous de table. Nous avons choisi la pauvreté qui construit l’avenir car convaincus qu'il vaut mieux avoir des ennemis sincères que des amis hypocrites!

Par J-C.N

+241 773 020 04 / 660 575 55
Vallée Sainte Marie Libreville / Gabon

Please publish modules in offcanvas position.