Grande Nuit Sportgentillaise/Les volleyeurs roulés dans la boue par la ligue?

Selon toute vraisemblance, ils n’auraient vu aucune trace des 500 mille FCFA de la première édition remis à tous les responsables des ligues provinciales.

Au moment où l'on s'apprête à vivre la deuxième édition de la Grande Nuit Sportgentillaise,  le climat est morose entre la ligue de volleyball de l’Ogooué Maritime et ses clubs.  

Selon la page Facebook du club Olatano Volleyball, les volleyeurs de la ville du sable attendent toujours qu'on leur fasse un compte rendu de la destination des 500 mille FCFA de la première édition de la Grande Nuit Sportgentillaise offerts à toutes les ligues provinciales.

« Au sortir de la première édition, une enveloppe de 500 mille FCFA avait été remise aux responsables des ligues qui avaient participé à cette grande fête du sport dans la capitale économique. Au moment où l'on s'apprête à vivre la deuxième édition, les volleyeurs de la ville du sable attendent toujours qu'on leur fasse un compte rendu de ce qui a été fait de cet argent », peut-on lire.

Alors qu’un doigt accusateur semble se diriger vers le président de la ligue, Aimé Mbadinga, ce dernier dit ne pas se reconnaitre dans cette affaire. « Ni moi le président, ni mon vice- président encore moins mon trésorier, ne sommes au courant de cette affaire », a déclaré le président de la ligue, qui dit se pencher vers le Directeur technique provincial (DTP) pour en savoir plus. 

Alors qu’un membre du comité d’organisation nous a assuré que c’est effectivement le DTP, Wilfried Ntoutoume, qui aurait piloté le dossier, ce dernier nous a dit à son tour ne pas pouvoir se prononcer sur cette affaire car elle engage personnellement le président de la ligue.

« Tout ce que je peux vous dire, c’est que la ligue n’existe presque pas et en ce moment, c’est moi qui m’occupe un peu de la préparation pour la Grande Nuit Sportgentillaise. Le président n’étant pas sur place, je ne peux rien vous dire sur l’affaire des 500mille FCFA, à sa place », nous a dit le DTP.

Un véritable jeu de ping-pong qui s’est déjà engagé entre responsables « innocents » de la ligue alors que « le volley se meurt peu à peu à Port-Gentil par manque de moyens ».

 Le détournement étant devenu une « vertu » dans notre pays, il va falloir que les organisateurs de cette manifestation prennent toutes les dispositions qui s’imposent afin de ne plus enrichir, un tant soit peu, les malhonnêtes aux visages d’anges.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON