Teakwondo/Le taekwondo gabonais de nouveau au bord du naufrage!

Au terme du mandat de la normalisation sans avoir atteint les objectifs qui lui avaient été assignés, la grande famille du taekwondo semble s’inquiéter des lendemains.

Sous la convocation de Maître Fulbert Ollomo, 6e dan WTF, cheville ouvrière du taekwondo gabonais, près d’une cinquantaine de dirigeants de clubs et associations se sont réunis ce samedi au gymnase d’Oloumi afin de poser les bases d’une réflexion sur l’avenir de cette discipline, au terme du mandat de la normalisation.

En effet, mis en place par la Fédération africaine de taekwondo pour prendre effet à compter du 31 août 2017, le Comité de normalisation, dirigé par l’ancien président fédéral, Samuel Nzé, est officiellement en fin de mandat depuis le 31 août 2018.

Mais ce n’est pas la fin de son mandat qui inquiète Maitre Ollomo et les autres pratiquants de taekwondo, c’est plutôt la rumeur d’une possible prorogation de ce mandat qui fait problème lorsqu’on sait que « M. Samuel Nzé est passé à côté de ses missions ».

Appelé entre autres à faire le toilettage des statuts de la Fédération avant le 31 janvier 2018, effectuer des nouvelles élections dans les ligues avant le 31 juillet 2018, déterminer les conditions d’éligibilité pour l’Assemblée générale élective prévue le 31 août 2018, aucune de ces directives n’aurait été respectée, encore moins mise en place par le Comité de normalisation.

Pour Me Ollomo, « la normalisation n’ayant rien fait, nous nous inquiétons et avons posé les bases d’une réflexion sur le devenir de notre discipline sportive ». Et sur ce point, le doyen du teakwondo gabonais a balayé d’un revers de la main le problème de manque de moyens constamment posé par le président Nzé.

Au terme de cette rencontre, il a été décidé de saisir la tutelle, la zone IV et la Fédération africaine dans les meilleurs délais afin d’attirer l’attention des uns et des autres les conséquences de cette situation, et surtout le ministère des Sports qui, selon les taekwondoïtes, « doit prendre ses responsabilités devant ce constat d’échec de la normalisation, aux prétextes qu’elle n’a jamais eu les moyens pour travailler ».

« D’autres rencontres et actions auront lieu au fur et à mesure que la situation évoluera », a conclu Me Ollomo, outré de voir le taekwondo prendre de l’eau par « des pratiquants guidés par des intérêts égoïstes ».

Par Livia MOUKAGNI

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Actuellement en ligne

Nous avons 27 invités et aucun membre en ligne

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Compte bancaire ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON