Covid 19/Eric Ella fustige la cacophonie de la distribution des kits alimentaires

Non seulement le président de la fédération gabonaise de kick-boxing demande au Chef de l’Etat de sanctionner ces collaborateurs qui ont failli, en jouant avec la vie des populations mais suggère que cette mission soit confiée à l’armée.

L’opération de distribution des kits aux populations ressemble plus à un échec qu’à une réussite totale. Et cet avis est partagé par Eric Ella Bekale, le président de la Fédération gabonaise de kick-boxing et premier dirigeant sportif gabonais à se prononcer sur la question.

En appréciant, à sa juste valeur, l’importante décision du Chef de l’Etat de venir en aide aux Gabonais économiquement faibles (GEF) et autres populations confinées, suivie des instructions données au Premier Ministre de la mettre en musique, le président Ella Bekale assimile l’ambiance de distribution des kits alimentaires à un acte de sabotage de l’action du Chef de l’Etat.

« Comment comprendre que pendant cette période de confinement, on voit des centaines de Gabonais en train de faire des queues devant les supers marchés pour les denrées alimentaires, serrés comme des sardines », s’étonne-t-il, précisant constater le même spectacle dans les quartiers de Libreville où sillonnent les caravanes de distribution.

Et Eric Ella de se demander le but de cette « mauvaise organisation ». « S’agit-il de contaminer un maximum de Gabonais ou éviter qu’un maximum de Gabonais soit contaminé ? ».

 « Je supplie le Président de la République et le chef du gouvernement de sanctionner avec la dernière énergie tous ces collaborateurs qui boycottent l’action du Président de la République, jouent avec son nom et jouent avec la vie des Gabonais », lance-t-il, visiblement outré.

Réquisitionner l’armée pour cette mission

Convaincu que le pays est en guerre contre un ennemi invisible, Eric Ella suggère déjà qu’« il faut associer un maximum de personnes à la réflexion afin que ce genre de choses ne puisse plus arriver ».

A défaut, « on pouvait réquisitionner l’armée et leur donner la charge de distribuer toutes ces denrées alimentaires».  Et tout calcul fait, le président de la fédération gabonaise de kick boxing estime que 500 à 1000 militaires pouvaient remplir avec brio cette tâche dans le grand Libreville, tant on connaît les quartiers où vivent essentiellement les GEF.

Et l’homme craint une forte multiplication du nombre de contaminés si cette opération se poursuit dans cette cacophonie.

Et de conclure : « Je suis outré par ce que je suis en train de voir, un scandale, pourtant nous avons de l’expertise pour ce genre d’opération. Non seulement ils ont failli mais ils ont joué avec le nom du chef de l’Etat et ils doivent être sanctionnés ».

Par Jean-Claude NOUNAMO

Actuellement en ligne

Nous avons 41 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON