Kick Boxing/Le Gabon a gardé sa suprématie dans l’art à Yaoundé

Parti avec sept athlètes au championnat d’Afrique à Yaoundé, le président Eric Ella Bekale rentre au pays avec 4 ceintures dont deux nouvelles et trois médaillés d’argent.

On ne cessera jamais de le dire. Au Gabon, les sports de combats font un peu plus parler positivement de notre pays en termes de palmarès. Parti de Libreville vendredi dernier après quelques tracasseries administratives et financières afin de représenter le Gabon au championnat d’Afrique de kick-Boxing à Yaoundé, Eric Ella Bekale et ses poulains ont fait chanter La Concorde à quatre reprises.

En lieu et place du centre de Yaoundé, c’est la petite localité de Mfou, située à 25 kilomètresde la capitale camerounaise qui a abrité la compétition, qui n’a plus vu la participation du Gabon, du Cameroun, du Congo de la Centrafrique.

Malgré la préparation quelque peu approximative du comité d’organisation local, les Gabonais savaient ce qu’ils avaient à faire.

Et c’est le jeune Jérôme Ibouanga, 54kg, qui a ouvert le bal dans le low-kick. Champion d’Afrique de sa catégorie, il avait donc sa ceinture à défendre et est venu à bout de son adversaire, le Camerounais Amougou Ebadi, par arrêt du staff camerounais.

Ensuite est venue la mauvaise prestation de Karl Boumangoye dans les 57kg, qui a perdu son combat face au Camerounais Issac Fokam tandis que Théophile Ekomesse, qui en avait marre avec son titre de vice-champion en quatre sorties, est entré dans l’histoire de low-kick avec ce premier titre continentale dans les 60kg, face au Camerounais Elie Modjo, qui avait pourtant 5 kilos de plus que lui.

Lilian Ragazino dans les 63kg et Glenn Tyfène Bignoumba, +91kg, arrivés à Yaoundé quelques seulement avant les combats, sont tous deux tombés devant le Congolais Dany Vouta et le Camerounais Franck Simen.

Deux champions d’Afrique aussi au full contact

Quant au full contact, nos fullers sont restés au-dessus du lot. Tidiane Nzengue -57kg a été sans pitié pour son adversaire du Cameroun, Michel Keda Keda, qui a d’ailleurs eu la vie sauve grâce à l’arrêt de son staff. Notre jeune compatriote conserve lui-aussi son titre.

Autre nouvelle ceinture du Gabon, celle remportée par Francis Dropsy Ibinga -75kg qui est venu à bout du Centrafricain Levis Déoutar, sorti par arrêt de l’arbitre pour blessure. Notre compatriote a le mérite d’entrer dans le cercle fermé des champions d’Afrique alors qu’il était connu essentiellement dans le low-kick.

Le Gabon sort donc en tête avec 4 ceintures continentales et 3 vices-champions d'Afrique, suivis du Cameroun (3 ceintures et 2 vice-champions), du Congo (1 ceinture) et la RCA (2 vice-champions).

Mission accomplie et sentiment de satisfaction du sélectionneur du Gabon, Spanolah Moudounga Maganga. « Sur 7 athlètes, j’ai amené 4 ceintures africaines au pays et je crois que les trois autres n’ont pas démérité car simplement pénalisés par les conditions de voyage », a déclaré le sélectionneur national.

Sentiment de satisfaction aussi du sélectionneur camerounais, Marcel Bitsiem Pial, même si, organisateur de la compétition, il a souhaité plus mais est resté confronté à la mauvaise préparation de ses poulains. « Une préparation faite sans aucun soutien de l’Etat » et qui a laissé les Gabonais confirmé leur suprématie dans la discipline. « On a dû nous surpasser pour arracher ces ceintures », a déclaré le sélectionneur camerounais.

Par Jean-Claude NOUNAMO à Yaoundé.

Actuellement en ligne

Nous avons 95 invités et aucun membre en ligne

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON