Karaté/Dicka-Obame Sima : un duo de choc qui s’annonce ?

L’un est l’ancien président fédéral, l’autre est le président de la seule association qui fait encore vivre le karaté au Gabon depuis quelques temps. Que préparent-ils ensemble ?

Depuis la reprise des activités, il y a quelques semaines, de l’ancien président de la Fédération gabonaise de karaté et arts martiaux (Fégakama), Maître Paterne Dicka, et de la présence à cette cérémonie de Raymond Obame Sima, on s’interroge.

Entre une certaine peur de voir ces deux baobabs ensemble et une assurance de voir le duo à la tête d’une Fégakama qui ne brille que par son manque d’activités, des camps se forment déjà. A tort ou à raison ?

Et à lire les déclarations de Maître Paterne Dicka, on se penche beaucoup plus du côté de la peur. « J’ai été président de la Fédération pendant 15 ans. Il ne faut pas que les gens aient peur parce que Dicka est revenu. Je suis avant tout un pratiquant », a-t-il pourtant déclaré le jour de la reprise des activités de son club.

Mais certaines de ses déclarations seraient perplexes. « Il y a d’autres jeunes cadres gabonais qui peuvent postuler à être président de la Fédération », a-t-il indiqué par la suite.

Lors des échéances électorales fédérales à venir, entend-il donner sa caution morale au « bon petit » Raymond Obame Sima, président de l’AGAM, la seule association qui fait encore parler du karaté au Gabon ?

Et puis une autre déclaration : « Mais si un jour l’idée me passe encore par le tête, il ne m’est pas interdit de briguer à nouveau un mandat. Je demeure gabonais, je demeure karatéka. On ne va pas m’interdire des ambitions ». Confusion totale !

A noter que c’est le 11 février 2017 que Paterne Dicka avait été battu à l’élection par l’actuel président, Gilles Bertrand Ongondja Koumoué. Alors qu’on croyait à l’arrivée d’un messie, le plus grand nombre de karatékas interrogés affirment que « la discipline est dans le coma et si rien n’est fait, le président Ongondja va conduire le karaté gabonais au cimetière ».

A moins de deux ans de la fin du mandat de Gilles Bertrand Ongondja Koumoué, les gens se délient déjà, les camps se forment déjà et des réunions sécrètes auraient déjà même débuté.

Par Chil MUAKA MAVOUNGOU

Actuellement en ligne

Nous avons 23 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON