Judo/Le Gabon renonce au Tournoi de la ville de Ouagadougou

L’information a été rendue publique ce vendredi soir par le Secrétaire général adjoint de la Fédération, après un casernement de plusieurs semaines au Camp Turc dans des conditions parfois difficiles.

Du 31 août au 02 septembre prochain, la Fédération burkinabè de judo organise l’édition 2018 du Tournoi international de la ville de Ouagadougou (TIVOUAG). L’équipe gabonaise annoncée à ce tournoi a fini par renoncer à sa participation en raison des problèmes de financement.

C’est ce que nous a révélé le SGA de la Fédération gabonaise de judo (Fégajudo), Harold-Anaïs Nzigou Nzigou, au cours d’un entretien téléphonique qu’il nous a accordé. « Nous pensions jusqu’à la dernière minute que l’argent allait sortir et voyager ce vendredi pour Ouagadougou, mais à la dernière minute, cela n’a plus été fait », a-t-il déclaré.

En attendant le retour des athlètes de Port-Gentil dans leurs familles, ceux de Libreville ont donc été notifiés de quitter le Camp Turc, lieu de casernement depuis plusieurs semaines des 21 juniors et seniors présélectionnés.

Mais en lieu et place des regrets, un grand nombre de jeunes a plutôt exprimé la joie et dans une certaine mesure la révolte.

La joie de quitter ce lieu qu’ils avaient déjà surnommé « Guantanamo », du nom de la célèbre base militaire et prison américaine située dans le Sud-Est de Cuba et où sont détenus des personnes qualifiées de militants et terroristes islamistes arrêtés par l’armée américaine.

« Nous venons de passer plusieurs semaines nourris au régime un plat ou un pain-une boîte de pâté par jour. Nous ne pouvions pas informer les parents parce que les coaches allaient se fâcher», nous a confié un athlète, visiblement choqué par ces conditions de préparation.

Etat de choses non démenti par le SGA mais qui a nuancé les conditions décrites par les enfants. « Nous sommes arrivés avec les enfants au Camp Turc en l’absence du cuisinier et nous nous sommes organisés à notre manière pour les garder dans des bonnes conditions de préparation», nous a déclaré M. Nzigou Nzigou, qui a par ailleurs annoncé le départ « très probablement ce dimanche » des athlètes de Port-Gentil.

Et comme un incident réveille parfois des antécédents, l’affaire des perdiems du Burundi est revenue au grand jour. « Nous attendons jusqu'à présent nos perdiems du championnat d'Afrique Cadets-juniors du Burundi que le président nous avait promis. On ne comprend pas que les autres qui sont allés dans les dernières compétitions internationales ont reçu leur argent et nous rien », a révélé un autre athlète.

Absent du territoire national en ce moment, nous n’avons pas pu joindre le président de la Fédération pour être édifié sur ce dernier cas, tout aussi important que le premier. Une injustice, si elle est avérée, que doit régler le président Wilfried Nguéma.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

Actuellement en ligne

Nous avons 12 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON