Judo/«Nous attendons toujours la promesse d'accompagnement de la tutelle »

 

Et si ces quelques mots de la Fédération gabonaise de judo, sur sa page Facebook officielle, exprimaient exactement le jeu actuel du ministère des Sports ! 

« En route pour Tokyo 2020 ». Slogan de séduction des naïfs ou campagne de recherche d’une confiance perdue du ministère des Sports ? Le 6 février dernier, en citant les judokas gabonais pour un « Gabon à la conquête des qualifications avec ses meilleurs athlètes », le patron des Sports a cru avoir gagné d’avance. Loin s’en faut.

En plus de la colère d’un judoka de voir Franck Nguéma prétendre aller soutenir les judokas gabonais au Grand Slam de Paris les 8 et 9 février sans la présence du président de la Fédération, la Fégajudo vient de rompre son silence.

Revenant sur la préparation de Sarah Mazouz et ses coéquipiers, la Fégajudo révèle autre chose. « Une fois de plus, et dans les conditions difficiles, nos athlètes ont pu être présents », peut-on lire.

« Il est à rappeler que jusqu'ici, nous attendons toujours la promesse d'accompagnement de la tutelle ou la subvention accordée aux fédérations pour essayer de donner un regain de force à la nôtre qui désormais ne pourra plus subvenir à un quelconque événement; car dans l'incapacité de le financer et endettée », poursuit le communiqué.

Et la Fégajudo de prévenir : « Paris a été le dernier événement pris en charge par la fédération gabonaise de judo. N'ayant pu faire que le minimum pour envoyer malheureusement une fois de plus ses athlètes sans encadreur ni membre fédéral ».

Quel était donc l’objectif des photos de Paris avec les athlètes gabonais? Peut-on s’interroger. Un ordre de chose, du moins, une comédie que semble d’ailleurs implicitement dénoncer la Fégajudo.

Pour le président Willy Nguéma et les siens, « Seule une réelle volonté soutenue d'une part par les fédérations, seuls organes responsables de l'élaboration d'une stratégie pour le développement de leur discipline et seuls interfaces vers les instances internationales et d'autre part une tutelle forte d'une vision pour l'éclosion totale du sport ».

Certainement que la page Facebook du Ministère des Sports va péter dans les heures qui suivent !

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

Actuellement en ligne

Nous avons 50 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON