Boxe/Simplice Mutsingue-Me-Yle s’est rallié à Alfred Bongo

Après avoir dirigé pendant plus d’un an une rébellion contre le président fédéral, le président de la ligue de boxe de l’Estuaire a ravisé ses positions pour rejoindre son ennemi d’hier.

Que s’est-il passé pour que le radical président de la ligue de boxe de l’Estuaire, chef de fil des anti Alfred Bongo, se rallie à celui qu’il a passé du temps à vilipender.

Non seulement Simplice Mutsingue et certains présidents des ligues disaient à qui voulaient les entendre que le président Alfred Bongo était mal élu, mais aussi ils l’accusaient « d’ingérence dans le fonctionnement des ligues et clubs par l’imposition des statuts et d’un programme d’activités préalablement établi…de prise de décisions unilatérales et anti statutaires comme le changement du logo de la Fédération… de la non convocation d’une Assemblée générale ordinaire depuis son élection, d’amateurisme et de manque de communication ».

Et comme si cela ne suffisait pas, ils avaient poussé le bouchon en pensant que toutes ces actions témoignaient d’une « dérive autocratique et du non-respect des dispositions légales et règlementaires qui régissent le sport en général et les associations sportives en particulier ».

Tout ceci a-t-il changé pour se convaincre de rallier le camp de son adversaire d’hier ? Pourtant non, à ce qui semble.

Pourtant, en réitérant d’être méticuleux sur les textes statutaires et d’être gêné lorsqu’ils sont violés, le président de la ligue a décidé de lâcher prise, estimant que « la situation qui se passe à la boxe doit être réglée par les acteurs de la boxe ».

Un peu comme pour dire alors qu’avant, il n’était pas acteur de la boxe et que c’est désormais aujourd’hui qu’il l’est ou le sera.

« J’ai fait partie de ceux-là qui ont condamné le président Alfred parce que certaines violations étaient là. J’estime que nous allons les corriger ensemble », a indiqué le président-caméléon de la ligue de l’Estuaire, qui a par la suite révélé « qu’il y a des ficelles qui se tirent et que les perdants c’est les boxeurs ».

Toujours dans sa légèreté d’arguments, il justifie aussi son revirement par le fait que le plan d’action du président Alfred Bongo et le sien viseraient les mêmes objectifs. Ainsi, « j’ai décidé de le rejoindre afin de redynamiser la boxe au Gabon », qui selon lui, n’aurait pas évolué depuis le départ du Président Nzigou.

Et Maitre Simplice Morgant Mutsingue-Me-Yle  de conclure : « Je suis la ligue-mère et en m’associant à lui, cela veut dire que c’est les autres ligues qui se sont ralliées à lui. J’appelle tout le monde à revenir à la maison ».

Mais informé de ce revirement, un de ses anciens collègues présidents de ligue de la rébellion a bondi en ces termes : « Son revirement n’étonne personne. C’est un gars qui ne joue que sur ses intérêts personnels. Il est allé à la soupe ! ».

Par Jean-Claude NOUNAMO

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Actuellement en ligne

Nous avons 25 invités et aucun membre en ligne

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Compte bancaire ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON