Boxe/L’AIBA appelle à une nouvelle élection au Gabon

 

C’est la teneur d’un courriel envoyé par son directeur exécutif au président Pierre Anguinga Dickson, candidat démissionnaire et président intérimaire désigné par les ligues provinciales et datant du 25 juillet dernier.

On avait pourtant pensé que le dossier de l’élection de la Fédération gabonaise de boxe était clos. C’était sans connaître la détermination affichée par Pierre Anguinga Dickson, un des candidats démissionnaires de cette élection qui était entachée d’irrégularités.

Dans une lettre que lui a envoyée  la Fédération internationale de boxe (AIBA) et dont nous avons reçu copie, cette instance internationale appelle à une nouvelle élection au Gabon.

« Suite à la réunion de l'Exécutif de l'AIBA, nous vous informons que le Comité n'a pas reconnu les nominations de vos élections en raison du non-respect du processus », peut-on lire.

Et l’AIBA de poursuivre : « Pour que la Fédération Gabonaise de Boxe reste membre en règle de l'AIBA, nous vous invitons à procéder à de nouvelles élections conformément aux Statuts et aux Règlements de l'AIBA ».

Il est donc demandé au Gabon de respecter l'article 36.2 des statuts de l'AIBA qui stipule qu’aucune élection de la Fédération Nationale (ou nomination) ne sera reconnue par l'AIBA certaines informations ne leur parviennent pas un mois.

Il s’agit entre autres  de la date et lieu de l'Assemblée générale ou du Congrès, de la liste des candidatures à la présidence et au comité exécutif (avec preuve de leur éligibilité), de l’ordre du jour, de la liste des délégués et de la copie des statuts, articles, statuts ou règlements les plus récents de la Fédération Nationale.

Et comme si cela ne suffisait pas, l’AIBA met  tous les garde-fous pour une élection crédible désormais au Gabon. C’est le cas de la non-intervention extérieure dans le processus électoral.

Selon Tom Virgets, le Directeur exécutif de l’AIBA, signataire de la lettre, le non-respect des dispositions statutaires par  une fédération nationale peut entraîner la non-acceptation des résultats des élections et sa jusqu'à ce qu'une nouvelle élection ait eu lieu conformément aux statuts de l'AIBA ».

Les autorités sportives du Gabon sont donc prévenues du risque que court notre pays depuis l’élection tumultueuse d’Alfred Bongo à la tête de la Fégaboxe.

Et l’AIBA de conclure : « Nous espérons que vous prendrez des mesures immédiates pour organiser une élection conforme aux Statuts de l'AIBA et les règlements ». Affaire à suivre !

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

Actuellement en ligne

Nous avons 23 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON