Boxe/Les déboires de Franck Mombey en France

Bénéficiaire d’une bourse olympique qui ne satisferait pas toujours ses besoins d’athlètes, notre jeune pugiliste veut bien compter sur ces autorités qui attendent les médailles.

Décidemment les athlètes gabonais sont des abandonnés. Il y a quelques jours, nous évoquions la situation précaire du sprinteur Guy Maganga Gorra. Aujourd’hui, c’est le jeune boxeur Franck Mombey, bénéficiaire d’une bourse olympique depuis 5 ans qui raconte ses déboires.

 « Je voulais  savoir  qu’est-ce que  le ministre des  Sports  a  prévu  pour  les  sportifs  de haut  niveau  qui sont à  l’étranger », s’est-il interrogé, se prenant pour exemple. « Je prends  mon cas.  Depuis  que je  suis  au centre  en France,  je n'ai jamais eu  une subvention  des sportifs de haut niveau.  Je paye  moi-même  les équipements  sportifs ».

Pourtant, ce n’est pas la volonté d’aller loin avec la boxe qui lui manque. Bénéficiaire d’une  bourse  olympique  qui  ne couvrirait  pas  tous ses besoins en tant qu’athlète, le jeune Mombey dit clairement n’avoir jamais bénéficié du soutien de l’Etat gabonais qui attend des résultats tout en criant à l’austérité.

Et notre compatriote attend se lancer dans les compétitions internationales pour engranger ses points de qualification pour les JO Tokyo 2020. Une éventualité qui s’éloigne déjà d’ailleurs de lui.

« Je n'ai  jamais  eu  une  aide  de ma  Fédération  ou du ministère  des Sports  alors  que  j'ai  des  compétitions  internationales auxquelles  je  dois  prendre  part  pour  mieux  me préparer  pour  les qualifications des Jeux  Olympiques.  Mais  manque  de  soutien  de mon pays,  je ne peux pas », a-t-il révélé.

Depuis  5 ans au Centre  régional  de  la  jeunesse  des sportifs (CRJS) de Rouen en Haute Normandie, Franck Mombey  reste le  seul  boxeur  gabonais  de  haut niveau  depuis  2012.

Malgré les problèmes que connait la Fédération gabonaise de boxe aujourd’hui, il reste reconnaissant au Vice-Président de la Fédération, Raymond Nguéma Assa, qui prend de temps à autre des nouvelles de lui et dit se mettre à la disposition du pays. « Je  reste  un boxeur  gabonais et donc de  la  Fédération gabonaise de boxe », a-t-il conclu.

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

Actuellement en ligne

Nous avons 15 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON