Boxe/« La Fédération n’est pas saisie de ces compétitions»

Réaction du Vice-Président de la Fégaboxe suite aux compétitions de boxe organisées depuis le 13 juin dernier par une certaine l’Association pour le développement social (ADS) au mépris des mesures de barrière et de sécurité du noble art.

Depuis le 13 juin dernier, l’Association pour le développement social (ADS) organise une caravane dite de sensibilisation de lutte contre les armes blanches dans les PK, avec au menu un gala de boxe mélangé au kick-boxing.

Si le projet dirigé par l’ancien fuller, Aaron Koumba, président du club Gladiator Sport est porteur dans son idée, il lui est reproché d’organiser ses compétitions en période de suspension de toute activité sportive.

« Comment peut-on regarder, sinon rester sans rien dire au sujet de cette violation flagrante des règles qui régissent les sports de combats? Quelle image donne-t-on aux décideurs de ce pays quand je pense que seul le ministère de l’Intérieur pour la situation actuelle et les fédérations sont les garants de leurs disciplines sur le plan local? », s’est même interrogé un dirigeant au regard de la vidéo publiée sur les réseaux sociaux ce dimanche.

Véritable scandale pour notre interlocuteur au regard des combats sur du ciment faute de ring, pas de casques de protection et la compétition se déroule sans aucune mesure barrière en ces temps de coronavirus.

« Imaginer qu’un enfant prenne un petit coup et tombe par la tête. Je suis désolé de ce qui se passe dans les PK », a-t-il fait observer.

Une manifestation sans autorisation

Interrogé sur la question, le vice-président de la Fégaboxe, Raymond Nguéma Assa, nous a déclaré que la Fédération n’aurait officiellement reçu aucune notification de demande de compétitions venant de ses organisateurs. « Vous comprenez qu’on l’aurait refusé même si leur vœu aussi, c’est de garder les boxeurs en jambes et de les réunir en permanence», a déclaré le VP.

Même réaction du président de la Fédération gabonaise de kick-boxing, Eric Ella Bekale. « Non seulement je ne me reconnais pas dans cette association ni du club Gladiator, mais aussi je dis qu’il s’agit d’une initiative personnelle qui n’engage ni de près ni de loin la Fédération », a déclaré le président fédéral, lui aussi remonté  quant aux risques d’accidents qu’encourent les athlètes.

Pour Eric Ella, « non seulement les organisateurs de ces compétitions ont décidé de braver les lois de la République mais aussi et surtout, ils sont responsables de tout accident qui pourrait arriver à un enfant ».

Au ministère de l’Intérieur et à celui des Sports de prendre acte de cet incivisme notoire, soutenu curieusement ce dimanche par un jeune activiste politique qui brille par une arrogance manifeste et caractérisée. « Tu es qui pour vouloir freiner les activités de mon équipe de mapaniens ? La fédération fait quoi pour la jeunesse gabonaise ? », nous a-t-il demandé.

Par Angelo BEYEME

Actuellement en ligne

Nous avons 46 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON