Boxe-Obsèques/Crispain Lendoye reçoit les derniers hommages de la nation

Décédé le 26 janvier dernier de suite de maladie, l’ancien boxeur international, a été ce jeudi dans son Moanda natal pour y reposer en paix.

« Sur le seuil de sa maison, le Dieu Créateur t’attend ». Il ne sera donc plus avec nous et  depuis ce jeudi, ne portait plus son nom mais le « corps ».

En effet, décédé le 26 janvier dernier de suite de maladie, l’ancien boxeur international, Crispain Lendoye, a reçu les derniers hommages du Gabon ce jeudi avant d’être conduit dans son Moanda natal pour y reposer en paix.

C’est une salle nationale de boxe pleine de boxeurs de toutes les générations, de parents, amis et connaissances en larmes qui l’a accueilli pour cette douloureuse circonstance. Et chacune des catégories avait ses mots pour rendre hommage à ce pugiliste gabonais, première ceinture gabonaise professionnelle de l’Afrique centrale.

«Enfant sobre, respectueux et peu bavard, toujours tête baissée quand il recevait des conseils de ses supérieurs, travailleur ayant le sens la solidarité du groupe, athlète brave, il nous quitte ce jour quand la solidarité impulsée par le Président Alfred Bongo et reprise par la diaspora et les locaux se fait sentir », dira le 1er Vice-président de la Fédération, Raymond Nguéma Assa.

La mort de ce pugiliste a d’ailleurs donné l’occasion au vice-président de lancer un appel à la « refondation et la délivrance de la boxe dans notre pays le Gabon ».

Puis ont suivi le mot de la direction technique nationale, lu par Dieudonné Mefaghé, le DTN, qui s’est félicité de la « prestigieuse carrière », du défunt champion d’Afrique centrale des 57kg et celui de la grande famille des boxeurs, lu par Léonce Ibouanga, ancien capitaine de l’équipe nationale de boxe.

Hommages poursuivis par les dépôts des gerbes de fleurs. De la Fédération au Boxing Club de la Garde Républicaine en passant par les parents et autres amis et connaissances, c’est le ministère des Sports, représenté par son Secrétaire général, Frédéric Ndounda, qui a bouclé cette phase.

Crispain ayant fait chanter l’hymne nationale du Gabon en son temps, boxeurs, parents, amis et connaissances ont entonné pour la dernière fois La Concorde en l’honneur de l’illustre défunt champion.

Né le 25 juillet 1978 à Moanda, 750km au sud-est du Gabon et plus précisément dans la province du Haut Ogooué, Crispain Lendoye a débuté sa carrière au Boxing-Club Manga. Après ses brillantes performances dans sa province natale et plusieurs fois champion du Gabon, il a été appelé en équipe nationale où il a fait sa prestigieuse carrière.

Immédiatement après ces hommages nationaux, Crispain Lendoye a immédiatement pris le train qui l’a conduit à la dernière demeure. Mais pour rappel, il a laissé un garçon de 12 ans.

Par Jean-Claude NOUNAMO

Actuellement en ligne

Nous avons 53 invités et aucun membre en ligne

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON