Omnisport-Ogooué Maritime/Un symposium pour redynamiser le sport local

Etat des lieux, le mécénat et le sponsoring, les expériences du passé et la vie du complexe Michel Essongué sont les différentes thématiques arrêtées pour réfléchir sur la redynamiser du sport dans l’Ogooué Maritime.

La ville de Port-Gentil a réuni ce samedi toutes ses notabilités politico-sportives pour lancer la Grande Nuit Sportgentillaise, avec en ouverture en matinée, du symposium sur le thème « Relance du sport dans la province : rencontre entre les acteurs du monde sportif et les opérateurs économiques ».

Etat des lieux, le mécénat et le sponsoring sportifs, les expériences du passé et la vie du complexe Michel Essongué, sont les différentes thématiques arrêtées pour mener cette réflexion qui devrait aboutir à la redynamisation du sport dans l’Ogooué Maritime.

Occasion pour le président de l’antenne locale de l’ONG Convergence, co-organisateur de la manifestation, Urbain Makoumbi,  de revenir sur l’importance de cette rencontre.

 « Les présentes assises permettront d’entrevoir une meilleure structuration de nos entités sportives, un management efficient et accompagnement soutenu », a-t-il indiqué, précisant que « l’objectif recherché pour cette première édition de la Grande Nuit Sportgentillaise  est avant tout de reconstituer la dynamique sportive qui a jadis caractérisé notre province, l’Ogooué Maritime ».

Direction des sports, ligues, commune et entreprises ont reconnu sans complaisance la mort du sport dans cette province très sportive. Plus de structures tant dans la ville que dans les écoles et collèges, insuffisance des encadreurs, ligues non subventionnées et crise financière sont quelques causes de cette situation à Port-Gentil.

« Que devons faire face à cette situation ? », a demandé Mme Robaky, présidente de la ligue de football de l’Ogooué Maritime, présentatrice du premier thème.

Propositions réalisables

Des propositions ont donc été faites, les unes intéressantes que les autres. Pour Jean Claude Yénot, ancien président de l'AS Sogara, « il faut remettre en fonction les compétitions de l'Ogssu et c'est le rôle de l'Etat et que les grandes entreprises de la province mutualisent les moyens financiers pour aider les sportifs ».

Idée partagée par la basketteuse internationale Géraldine Robert qui soutient que le sport ayant beaucoup évolué, « on ne peut plus compter seulement sur l'Etat mais les opérateurs économiques aident les sportifs car le sport fait vivre une ville et un pays ».

Si pour l’ancien international du National Azingo François Amegasse, le Gabon en général et Port-Gentil en particulier « manquent d'encadreurs formés », Jean Jacques Igamba le président l’Association Omnisport Stade Mandji, le mal du sport doit être pris par la racine. Et d’illustrer son propos : « Les enfants n'ont plus d'espace de jeux ». Prenons le mal par la racine.

En attendant le « document formel qui sera mis à la disposition des différents acteurs du sport », selon le président du Comité d’organisation, Dieudonné Likoumbou (Diego), Port-Gentil vient de lancer un débat qui peut aider le Gabon tout entier sur la problématique de la redynamisation de la pratique du sport au Gabon.

Par Jean-Claude NOUNAMO à Port-Gentil

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Actuellement en ligne

Nous avons 20 invités et aucun membre en ligne

 

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON