Rugby/La Fédération tombe dans le désespoir

Malgré la caution versée à ses frais et les courriers adressés à la tutelle pour prendre part au championnat d’Afrique zonal au Burundi, la Fédération renonce finalement à la compétition faute d’autorisation de sortie du pays.

A peine peut-on croire à cette situation. La Fédération gabonaise de rugby a renoncé ce jeudi au championnat d’Afrique zonal prévu au Burundi du 29 et 30 septembre prochain, faute d’autorisation de sortie du ministère des Sports.

Après plusieurs courriers pour obtenir les 15 millions de FCFA exigés pour prendre part à cette compétition et le curieux silence du ministère des Sports, les amoureux du rugby ont même dû se battre pour avoir ledit montant et inscrire les Panthères.

Dans une lettre adressée à Rugby Afrique, le président de la Fédération gabonaise  de rugby, Eric Watremez, déplore le renoncement du Gabon à prendre encore part à cette compétition.

«  J’ai depuis août relancé notre ministère de tutelle afin d’obtenir l’autorisation de sortie de l’Equipe Nationale ainsi que la subvention promise. Nous avons aussi sollicité notre Comité National Olympique pour qu’il appuie notre démarche. A ce jour et à 3 semaines de l’évènement les démarches de notre Fédération n’ont malheureusement pas abouti. Je n’ai ni autorisation de sortie, ni subvention pour envoyer notre délégation au Burundi participer au tournoi », peut-on lire.

 « Je suis au regret de devoir officiellement décliner notre participation à ce tournoi. C’est extrêmement frustrant car l’Equipe Nationale est un aboutissement et un rêve pour les jeunes que nous voulons attirer », poursuit le président fédéral, qui se voit obligé de se rabattre à nouveau sur l’organisation de la nouvelle saison.

« Le temps nécessaire pour un joueur de rugby pour se préparer à une telle compétition étant épuisé, il n’est plus possible d’engager les enfants d’autrui au risque de rentrer au pays avec des accidentés graves », a d’ailleurs déploré par la suite le président Pierre Duro, visiblement remonté de voir autant d’efforts consentis pour le rugby non valorisés.

Pour le président d’honneur de la Fégar, « pourtant c’est en allant se frotter aux autres qu’on connaîtra le niveau du rugby gabonais qui a fait des grands progrès. Et voici trois fois que nous renonçons à cette compétition pour les mêmes raisons, malgré le sérieux et la régularité de notre championnat ».

La Fédération a-t-elle été victime de la traditionnelle lenteur de l'administration gabonaise ou simplement de la mauvaise foi dont on accuserait certains agents de ce ministère? Affaire à suivre !

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Compte bancaire ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON