Affaire Sélectionneur/Bilyé Bi Nzé appelle à sauver la patrie

Parce que le ministre des Sports estime la patrie en danger, l’appel lancé à Aubame Yaya sans respecter toutes les procédures ne saurait être un drame.

La lettre du capitaine des Panthères, Pierre Emérick Aubameyang fustigeant l’ «amateurisme » de la Fégafoot et ce qui s’en est suivi ne pouvait pas laisser le ministre des Sports indifférent.

En attendant qu’Alain Claude Bilyé Bi Nzé réagisse certainement aussi par rapport à la charge de la Fégafoot contre lui au sujet de ce dossier, le patron des Sports a expliqué l’attitude du Gabon à nos confrères de l’AFP vendredi soir.

Pour lui, « notre pays est en danger et tous ses enfants ont le devoir de défendre la patrie. Au stade où en est l'équipe nationale de football, être appelé comme joueur ou comme sélectionneur aurait dû s'apparenter à un appel sous le drapeau, afin de sauver la patrie en danger ».

Pour le ministre des Sports, lorsque la patrie est donc menacée, il faut parfois aller droit au but. « Dans ces moments-là, les questions de procédures deviennent un luxe dont on peut se passer », a-t-il défendu, faisant ainsi allusion à la précipitation par la Fégafoot à publier l’équipe technique des Panthères, évoquée par Pierre Emérick

Mais, soit dit en passant, après examen du communiqué de la Fédération, un autre débat pourra se soulever. Selon certains observateurs, ce communiqué aurait été écrit sur du simple papier et signé par la personne morale alors que la Fégafoot nous a habitués à authentifier ses documents par un fond de papier et une signature personnalisés.

Encore une fois, pour le moment, sauvons la patrie en danger même si le feuilleton se poursuit !

Par Jean-Claude NOUNAMO

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Actuellement en ligne

Nous avons 20 invités et aucun membre en ligne

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Compte bancaire ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON