Omnisport/Trois priorités pour sauver le sport au Gabon

Travailler pour mettre un terme définitif à la dictature de l’argent, s’accentuer davantage  sur la formation et bâtir des compétitions sportives telles sont les priorités d’Alain-Claude Bilié Bi Nzé au sortir de la réflexion sur le sport au Gabon.

Après quatre jours de réflexion sur l’avenir du sport au Gabon, le gotha sportif de notre pays a rendu les conclusions de ses travaux ce mardi à Libreville.

Pour le ministre des Sports, Alain Claude Bilié Bi Nzé, trois priorités vont guider l’action de son département ministériel au terme de cette réflexion.

« D’abord, nous allons travailler à mettre un terme définitif à la dictature de l’urgence ensuite, nous mettrons l’accent sur la formation pour bâtir un projet sportif viable et durable.  Nous travaillerons à bâtir des compétitions sportives afin de constituer les sélections nationales sur la seule base de l’identification des athlètes et sportifs les plus en forme », a indiqué le patron des Sports.

Pour le membre du gouvernement, « dès lors, le ministère des Sports ne pourra plus, sauf décision exceptionnelle du président de la République, accepter de cautionner et encore moins de financier les compétitions et activités sportives non prévues à l’avance. Les fédérations, le CNOG et le ministère devrons travailler à bâtir un calendrier annuel des compétitions sportives tant nationales qu’internationales ».

Finies dont l’improvisation car désormais les compétions nationales devront être planifiées en fonction de « notre capacité à en couvrir les charges, d’où encore une fois la nécessité de sortir de la dictature de l’urgence ».

Pour Bilié Bi Nzé, fini le tourisme sportif. « S’agissant des compétitions internationales, la priorité sera accordée à celles qui devront  aboutir aux qualifications pour les Jeux Olympique, Africains, les différentes Coupes d’Afriques des Nations par disciplines et bien sur les coupes du monde par disciplines ».

Si on peut gagner un match par hasard, on est rarement champion par hasard. Pour le ministre des Sports, la formation et la détection sera une priorité. Et cela passera par le retour de l’Ogssu dès l’année scolaire prochaine.

 A côté de ce pan qu’est la formation, le ministre des Sports a annoncé la nécessité de réformer l’INGS et de la probable création de l’académie des sports de haut niveau.

 Et poursuivant l’écoute, le dialogue, la décision et l’action, Alain-Claude Bilié Bi Nzé a  invité chacun à prendre conscience  que l’heure est venue de mettre un terme à la « dictature de l’argent dans le sport et au sein de l’équipe nationale ». 

Mais entre les mots et les actes, il y a bel et bien un fossé. Et dans notre pays, on sait prendre des résolutions et on sait les mettre dans les tiroirs de l’histoire. Attendons seulement voir !

Par Willy EYI BEYEME                                                                        

Actuellement en ligne

Nous avons 13 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON