Bilan 2018/«Bilié By Nze a marqué son passage au ministère des Sports »

Voilà l’avis unanimement partagé par le mouvement sportif gabonais alors que ce ministre n’a encore fait que six mois à la tête de ce département.

A quelques heures de la fin de l’année 2018 et alors qu’on murmure l’éventuelle formation d’un nouveau gouvernement, il était tout aussi opportun pour nous de revenir sur le parcours du ministre des Sports, Alain-Claude Bilié By Nze, à la tête de ce ministère.

Nommé à la tête de ce département dit de sortie des ministres le 4 mai dernier, Bilié By Nze, a su marquer son entrée ici, disons son passage, après pourtant une sortie pas très honorable du ministère de la Communication.

Contrairement à tous ses prédécesseurs, son premier geste marquant a été de recevoir chaque Fédération ou association sportive de façon individuelle, question, disait-il, de « mieux s’imprégner du fonctionnement de chacune ».

Au sortir de chaque audience, la méthode de travail étonnait ses interlocuteurs. Bilié By Nzé a toujours associé ses partenaires durant ses six mois de magistère, avant de prendre une décision.

Face aux multiples crises du sport, ses décisions sont restées incontestables. De la fermeture de l’école de football de ¨Port-Gentil à l’incompréhension entre la Fégafoot et la Linaf en passant par le malentendu entre Daniel Cousin et le VPR, il ne s’est appuyé que sur l’objectivité des faits.

Le dernier acte qui fait de lui, selon un président de Fédération, « le ministre des Sports le plus réaliste après René Ndemezo’Obiang », c’est la distribution des sièges à toutes les Fédérations errantes, au stade d’Agondjé.

« C’est un grand soulagement pour nous. Notamment pour la question du paiement des loyers parce que les biens des fédérations ne seront plus confisqués ou scellés par les bailleurs pour impayés de loyers », dira le président de la Fédération gabonaise de basketball, Léopold Evah.

Et le représentant du Comité olympique, José Foula, de dire à haute et intelligible voix : « Le ministre des Sports vient de marquer son passage dans ce ministère».

Sera-t-il reconduit au prochain gouvernement afin d’achever ses chantiers, notamment le retour de l’Ogssu, l’application des recommandations des dernières assises du sport, le nettoyage de la maison? Sera-t-il promu à une fonction plus haute ? Nul ne sait mais on se souviendra de cette demande faite à son arrivée : « Qu’on me donne ce ministère pour deux ans, je le changerai ».

Que nous réserve donc 2019, notamment au ministère des Sports ? Difficile d’entrer dans les secrets des dieux pour aller influencer la décision de la nomination du prochain ministre des Sports. Adieux, aurevoir ou à nous revoir, M. le Ministre d’Etat !

Par Jean-Claude NOUNAMO

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Actuellement en ligne

Nous avons 36 invités et aucun membre en ligne

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON