Fait divers-Football/Trois faux « Samuel Eto’o » aux arrêts au Cameroun

Les prévenus sont accusés d’avoir usurpé l’identité de l’ancien international camerounais pour arnaquer ses fans sur les réseaux sociaux, notamment Facebook.

Trois sujets camerounais, Njikaghetna Ndama Njoya (34 ans), Njikaghetna Mountain Aouadou (32 ans) et Tonkoup Mache Ramadan (25 ans) pourraient bien payer le lourd tribu de leur mauvais choix de vie.

Depuis ce lundi 15 juin 2020, ces trois hommes ont été mis aux arrêts par la police Judiciaire de Bonanjo à Douala au Cameroun pour usurpation de l’identité de la star du football aux fins d’extorquer de l’argent aux nombreux fans d’Eto’o sur les réseaux sociaux.

Les présumés arnaqueurs, des fins manipulateurs de l’outil informatique, opéraient depuis Foumban à l’Ouest du Cameroun et devront répondre de leurs actes devant la justice.

En effet, grâce à un procédé malicieux, ces usurpateurs d’identité utilisaient un mode opératoire assez commun. Ils entrent en contact avec vous et vous promettent une aide financière de Samuel Eto’o ou de sa Fondation, à ses fans, à hauteur d’une dizaine de millions de FCFA.

Le décor planté, les frappeurs vous demandent votre numéro whatsapp et pour mettre leurs victimes en confiance, utilisaient un appel vidéo « Deep Fakes », une nouvelle technologie qui associe l’intelligence artificielle aux clones faciaux et du coup, leur font croire qu’ils échangent réellement avec Eto’o, ou sa Fondation ou un de ses représentant.

 L’arnaque et le fonctionnement du réseau

Une fois vous êtes mis en confiance, ils promettent de vous envoyer de l’argent mais à une condition d’ouvrir un compte dans une banque et vous mettaient en contact avec un prétendu gestionnaire qui demanderait d’avance d’envoyer les pièces d’identités et en retour envoyait à leurs victimes des faux documents de la fondation et des fausses photocopies des pièces d’identité de Samuel Eto’o.

Le gestionnaire va à son tour demander à la cible, une certaine somme comme frais bancaires afin de procéder au déblocage de la somme promise par Samuel Eto’o.

Utilisant généralement des numéros d’Europe ou d’Amérique et sachant qu’on allait recevoir 10 millions de FCFA de la star du football, les victimes, en toute naïveté, envoyaient les fameux frais bancaires, qui allaient parfois au-delà du million.

Avec un contact d’un soi-disant directeur financier de Samuel Eto’o ou de son gestionnaire bancaire, et le tour est joué.

« Une question de temps »

Il faut noter qu’au Cameroun et dans bien d’autres pays d’Afrique subsaharienne, ces réseaux d’escrocs et d’arnaqueurs sont légions sur la toile. Et ces bandits ne manquent pas d’utiliser les visages des stars pour appâter leurs victimes.

Lorsqu’on n’est pas Aubameyang pour le cas du Gabon, on est Didier Drogba en Côte-d’Ivoire ou Samuel Eto’o comme ce cas d’espèce au Cameroun.

Et face aux multiples cas d’arnaques enregistrés, le Cameroun a déclaré la guerre aux usurpateurs d’identité sur les réseaux sociaux depuis le mois de mai dernier où la Présidence de la République a même demandé à l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication de prendre en chasse ces cybercriminels.

Alors que le quadruple ballon d’or africain a mis en garde d’éventuels aventuriers sur la question, Samuel Eto’o n’a pas été insensible à l’arrestation des trois « faux bienfaiteurs ». « Pour ceux qui sont encore en liberté, c’est une question de temps », avise-t-il sur Facebook.

Mais à chacun d'être de plus en plus vigilant aujourd'hui sur les amitiés et autres gestes de bienfaisance du net.

Par Idris KOHO                 Source : Newsclik

Actuellement en ligne

Nous avons 70 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON