FIFA-Justice/Michel Platini placé en garde à vue en France

L’ancien président de l'UEFA doit cette privation de liberté à l'enquête pour corruption sur l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022, à la Russie et au Qatar.

Selon une information du journal français L’Equipe qui cite à son tour Mediapart, l’enquête ordonnée par le parquet national financier (PNF) sur les conditions de l’attribution de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar a conduit, ce mardi 18 juin, à la garde à vue de Michel Platini.

En 2016, le PNF avait ouvert une enquête préliminaire pour « corruption privée », « association de malfaiteurs », « trafic d’influence et recel de trafic d’influence » autour de l’obtention du tournoi par l’émirat. Et Platini a reconnu avoir voté pour le Qatar lors du scrutin d’attribution du 2 décembre 2010.

Selon toute vraisemblance, ce n'est pas la première fois que Michel Platini est questionné dans le cadre de cette enquête préliminaire ouverte pour des « faits de corruption active ou passive de personnes n'exerçant pas une fonction publique ».

Le 14 décembre 2017, l’ancien numéro 10 des Bleus avait vu ses domiciles de Nyon, en Suisse, et de Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, perquisitionnés, ses coffres ouverts et ses comptes en banque minutieusement inspectés.

Les policiers semblaient notamment à la recherche d'un mystérieux tableau du peintre Pablo Picasso. En novembre 2014, l'hebdomadaire britannique Sunday Times avait publié un article soupçonnant Platini d'avoir reçu de la part de l'ancien président de l'Union russe de football, Viacheslav Koloskov, une œuvre de grande valeur du maître espagnol pour l'inciter à choisir la Russie comme pays hôte du Mondial 2018. Michel Platini a toujours vigoureusement nié avoir reçu un tel « cadeau ».

Michel Platini est actuellement condamné à quatre ans de suspension de toute activité liée au football par la FIFA, dans le cadre d'une affaire de paiement dit « déloyal »  de 1,8 millions d’euros (1,170 milliard de FCFA) que lui aurait versé Sepp Blatter, en février 2011.

Mais le Français a été mis hors de cause par la justice suisse pour les mêmes faits. Sa suspension prendra fin en octobre prochain.

Chil MUAKA MAVOUNGOU            

Actuellement en ligne

Nous avons 72 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON