Mondial féminin 2019/Les Lionnes Indomptables exigent 50 millions FCFA de primes

Gabrielle Onguéné et ses coéquipières refusent les 15 millions de FCFA fixés par les autorités camerounaises.

A quelques heures du coup d’envoi de la coupe du monde de football féminin en France et alors qu’elles ont déjà occupé leur site de compétition à Montpellier, un malentendu règne entre Les Lionnes Indomptables du Cameroun et leurs dirigeants.

En effet, depuis l’Espagne où elles se préparaient pour la prestigieuse compétition, Gabrielle Onguéné et ses coéquipières, qui entrent en compétition lundi prochain, refusent les 15 millions de FCFA de prime de participation fixés par les autorités camerounaises et exigent 50 millions de FCFA.

Les Lionnes entendent ainsi percevoir les mêmes primes que leurs homologues hommes de l’équipe fanion. Une primé accordée déjà par plusieurs pays tels que l’Afrique du Sud.

Il faut signaler ici qu’avant le début du mondial brésilien, chaque Lion indomptable du Cameroun avait perçu un peu plus de 50 millions de FCFA, simplement parce que la prime de participation du Cameroun pour le premier tour s’élevait à plus de 3 milliards de FCFA. 

Selon la presse camerounaise, cette nouvelle crise serait liée au manque de communication et surtout de l’incapacité des dirigeants du football camerounais à pouvoir anticiper sur la question du règlement des primes.

Car selon le décret du Chef de l’Etat du 26 septembre 2014, portant organisation et fonctionnement des sélections nationales, six mois avant le début d’une phase finale d’une Coupe du monde, les joueuses devraient être fixées sur le montant de leurs primes. Ce qui s’applique aisément déjà en France.

Mais le contexte général du football féminin étant différent dans le monde entier, les primes accordées aux femmes sont parfois 10 fois plus faibles que celles des hommes. Les Américaines qui avaient gagné la précédente édition de la Coupe du monde avaient perçu un peu plus d’un milliard de FCFA de la part de la FIFA, chiffre largement en deçà des 20 milliards de FCFA pour les gagnants français du mondial russe.

Une disparité, selon les spécialistes, liée au fait que le football féminin est encore moins médiatisé et la FIFA n’en gagne pas encore assez dans le football féminin.

Par Angelo BEYEME    Source : Camplus

Actuellement en ligne

Nous avons 70 invités et aucun membre en ligne

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON