Can 2021/La Côte d’Ivoire s’insurge contre la CAF et saisit le TAS

Le pays des Eléphants refuse tout report de sa Can de 2021 à 2023 et se refuse de toute soumission à la dictature de la CAF lors de la prise de cette décision.

Nous ne sommes pas encore arrivés au bout du tunnel avec le feuilleton des Can 2019 et 2021. Alors qu’on cherche encore preneur de la Can 2019 retirée au Cameroun, la Côte d’Ivoire sort l’inattendu.
En effet, à la suite d’une réunion des acteurs football ivoirien la veille, la Fédération ivoirienne de football (FIF) a saisi ce jeudi le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) contre la décision de la Confédération africaine de football (CAF) de réattribuer l’organisation de la CAN 2021 au Cameroun alors que la compétition était initialement confiée à la Côte d’Ivoire depuis le 20 septembre 2014.

Dans un communiqué publié par la FIF, on peut lire : « Au terme d'une réunion qui s'est tenue le mercredi 12 décembre 2018 à Abidjan, l'ensemble des clubs et autres acteurs du football présents, au regard des textes régissant la CAF et des règlements internationaux pertinents, à l'unanimité ont demandé à la FIF d'exercer tout recours devant toute juridiction arbitrale ou judiciaire nationale ou internationale compétente afin de faire valoir ses droits ».

Et la FIF de déclarer avoir « été surprise d'apprendre que le président de la CAF a décidé de sa seule autorité, et sans aucune concertation préalable avec elle, de réattribuer au Cameroun l'organisation de l'édition 2021 confiée jusque-là à la Côte d'Ivoire ».

Or selon toute vraisemblance, le pays s’est déjà lancé dans les investissements afin d’offrir au peuple ivoirien cette grande fête du football africain.

« Les préparatifs et travaux nécessités par l'organisation de cette grande compétition, particulièrement importante pour tout le football ivoirien et pour toute la Côte d'Ivoire constituent un investissement économique, financier et humain conséquent. Toutes les énergies ont été et restent mobilisées afin de faire de cet évènement une fête continentale en Côte d'Ivoire ».

Et c’est au regard de ces abus que les Ivoiriens se refusent de céder l’organisation de la Can 2021 au Cameroun comme veut le leur imposer la CAF. Et du coup s’en réfère à l’arbitrage du TAS. « Au vu de tout ce qui précède, la FIF a saisi ce même jour (13 décembre 2018 : ndlr), le TAS d’un recours contre la décision de la CAF », peut-on lire.

Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, et son vice-président, Constant Omari, qui se sont trop plu ces derniers temps à des sorties médiatiques inappropriées risquent de souffler le chaud et le froid dans les jours qui arrivent, entre le Cameroun qui a déjà accepté d’abriter la Can 2021 et la Côte d’Ivoire qui refuse tout report de son édition de 2021.

Par Jean-Claude NOUNAMO

Actuellement en ligne

Nous avons 106 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON