CNOG/Léon Louis Folquet fait le bilan de l’année 2018

Au cours d’une rencontre avec la presse ce jeudi, le président a parlé d’une « année 2018 morose et très difficile » alors que « 2019 s’annonce plus qu’incertaine ».

Ce jeudi 31 janvier 2019, Léon Louis Folquet s'est retrouvé face à la presse nationale et internationale à Libreville. Occasion pour le président du Comité national olympique (Cnog) non seulement de présenter ses vœux aux représentants de la presse qui accompagnent et aident à la vulgarisation du sport dans notre pays, mais aussi de présenter le bilan de l’année écoulée et le programme d’actions pour l’année 2019.

Sur le bilan général de l’année sportive au Gabon, le président du Cnog reconnaît que l’année 2018 a été une « année morose et très difficile » car sans suffisamment d’activités. Et le peu qu’il y a eu a tourné, selon lui, autour du marathon et du cyclisme.

« Très peu de disciplines ont pu exister. En clair, 2018 a été une année extrêmement difficile et nos projections pour 2019 sont également pessimistes », a-t-il déclaré, expliquant que cette situation serait liée «aux financements qui ne suivent pas ».

Revenant sur les activités propres au  Comité olympique, Léon Folquet reconnaît avoir rempli soncahier de charge.

Au titre des formations, des athlètes ont encore pu bénéficier des bourses olympiques et des subventions continentales tandis que les entraîneurs ont, eux aussi, bénéficié des stages techniques et des bourses olympiques.

« Nous avons organisé des cours nationaux d’administration  et des master exécutif en management des organisations pour les dirigeants et entraîneurs », tandis qu’au titre de la promotion des valeurs olympiques, Folquet a cité entre autres la mise en place des clubs olympiques dans certains établissements scolaires, l'organisation des journées olympiques  et de la journée internationale de la femme.

2019 : une année chargée

Pour le président du Comité national Olympique, 2019 va être une année très chargée. « Il y a un calendrier international extrêmement important avec les Jeux africains de Casablanca en août et la préparation des Jeux olympiques de Tokyo 2020 », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le Comité olympique compte initier  un projet dénommé « Golden talents ». Il s’agit d’une compétition nationale de jeunes de 11 à 16 ans, dans plusieurs disciplines olympiques, qui se déroulera en 13 semaines, à raison de 3 week-ends  par mois et qui seront couronnées par des  récompenses au mois de juin 2019.

Compétition dont le but est de dénicher des talents. Mais pour cette première expérience, seule la province de l'Estuaire est concernée. 

Dans une mine totalement changeante, Léon Folquet a fustigé « l'éternel souci de financement du sport dans notre pays ». Et de lancer cet appel : « Nous osons juste croire que nos dirigeants qui ont pu débloquer des milliards pour l'organisation de la Tropicale et du Marathon qui depuis des années n'apporte vraiment rien, oseront aussi débloquer le peu de millions nécessaire pour l'organisation de la Golden Talents ».

Cet exercice de bilan pourrait-il inspirer les autres présidents d’institutions sportives qui brillent par le manque de communication ?

Par Chil MUAKA MAVOUNGOU

Actuellement en ligne

Nous avons 58 invités et aucun membre en ligne

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON