Volleyball/Démission collective et sans précédent à Ndella.

Le coach Brice Mbélé et la presque totalité des deux équipes (hommes et dames) ont décidé de quitter le club de la SEEG pour poursuivre l'aventure sportive ailleurs. 

Décidément la crise de Ndella semble perdurer et tend même à prendre une tournure déplorable. Après la sortie dans les médias de l’ancienne capitaine, Nelly Ngabima et de la vague de démissions que cela avait entrainé il y a un peu plus de six mois, le club a dû résister jusqu’à la fin de la saison, avec d’ailleurs un trophée de champion du Gabon, grâce à Brice Mbélé, celui-ci même dont on réclamait la tête.

Alors qu’on croyait que les dirigeants sportifs de la SEEG avaient résolu les malentendus nés de cette crise, nous venons d’apprendre que Brice Mbélé et les deux sections, hommes et dames, de Ndella ont définitivement quitté le club.

« Comment pouvez-vous imaginer qu’un grand sponsor comme la SEEG se laisse emporter par la rumeur et l’état d’âme d’une joueuse, au point de tout laisser à la charge de l’entraineur. Et pour preuve, lors du tournoi du championnat du Gabon, nous avons volontairement joué en jaune alors que le vert est la couleur de Ndella. L’ensemble de cet équipement avait été acheté par le coach lui-même », nous a révélé une joueuse démissionnaire.

Même si rien d’officiel n’a été donné comme raisons de cette démission collective, les deux clubs ont déposé leurs bagages à l’Université Omar Bongo afin de relancer la section volleyball de Ndzimba.

Et du coup, on s’interroge à tous les niveaux. Pourquoi la SEEG a-t-elle laissé la crise prendre cette allure et pourquoi ce long silence? Que va devenir la superbe section volleyball de Ndella ? Combien de temps les autorités de la SEEG prendront-elles pour mettre en place deux sélections et dont la féminine doit jouer la super coupe du Gabon dans quelques jours et la coupe d’Afrique des clubs champions? Ces joueuses avaient-ils des contrats et dans ce cas vont-ils être libérés par leur « employer » ?

Et sr cette dernière question, il semblerait tous étaient en fin de contrat et du coup seraient libres de tout autre engagement.

Assurément que dans les jours qui viennent, le président de la section volleyball de Ndella, Roger Ilibena Samba, qui dit ne pas être au courant de ces démissions, ou la direction de la Communication de la SEEG édifieront le public sur la question.

Par Jean-Claude NOUNAMO

Commentaires   

0 #1 Joyce Karlie Nadia 29-11-2016 12:57
Arrêtez de vous ficher des gens!Il n'est pas au courant de quoi?Pendant le championnat national a t il mis ses pieds au gymnase? A t il vu la finale?Et on appelle "responsable" ou "président"!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir