Volleyball/Une trentaine de joueurs et encadreurs en stage de "passeurs"

Ils seront à l'école du Dr Fethi Mkaouar de Tunisie, instructeur FIVB, du 23 au 27 novembre à Libreville.

Le prytanée militaire de Libreville sert de cadre depuis mercredi dernier à un stage dit de passeurs, organisée par la Fédération gabonaise de volleyball et en partenariat avec le Comité national olympique gabonais.

C’est une trentaine de personnes dont 22 joueurs et 8 entraineurs qui prennent part à cette formation donnée par un instructeur FIVB tunisien, le Docteur Fethi Mkaouar.

Deux principaux discours ont ponctué la cérémonie d’ouverture. D’abord celui du président de la Fédération gabonaise de volleyball, Frédéric Ndounda, qui a grandement remercié le Comité national olympique, à travers son organisme  de financement des projets, Solidarité olympique, qui a donc financé entièrement cette formation. Le président fédéral a émis le vœu de voir ce partenariat se poursuivre à long terme.

S’adressant ensuite aux stagiaires, il leur a recommandé de mettre au maximum à profit les enseignements à recevoir afin de rehausser le niveau du volleyball gabonais.

Même appel lancé par  le secrétaire général adjoint du Cnog, Samuel Minko, parlant au nom du président de cette institution sportive empêchée. La bonne nouvelle reçue ici, c’est que le Comité olympique continuera à soutenir le volleyball à la limite de ses moyens.

Il faut noter que la notion de passe est au centre de cette discipline sportive. Pour le formateur, tous les aspects du passeur vont être vus afin de permettre à tout joueur de se sentir à l’aise lorsqu’il faut faire une passe, soit-elle basse, haute, hors du terrain ou sous le filet.

Par Josué EBOZO’O

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir