Kick-boxing Afrique/Un premier jour très fructueux pour le Gabon à domicile.

 Notre pays abrite depuis ce vendredi le championnat d'Afrique professionnel de kick-boxing. Sept pays dont le Cameroun, le Congo Brazzaville, la RDC, la Guinée Equatoriale, l’Ile Maurice, le Maroc et le Gabon, prennent finalement part à la compétition pour une trentaine de compétiteurs.

Malgré l’absence très remarquée du ministre des Sports, Blaise Louembé, pour une compétition africaine, encore moins de son représentant, alors qu’on les voit assez souvent présents mêmes aux manifestations sportives des ligues, la récolte a été très bonne pour le Gabon pour ce premier jour de compétition, réservé au full contact, avec 4 champions d'Afrique.
Dans les -53kg, c'est Stéphane Moudouma qui a ouvert le bal face au brave et fin technicien Equatoguinéen Machita Ngouba qui faisait pourtant sa première sortie internationale.  Puis a suivi Tidian Nzengué (-57kg) qui s'est débarrassé du Marocain Issam Bougadir.
Quant à Ikapi Nzamba (-60kg), il a réalisé la meilleure performance de la soirée sur le Camerounais Elie Modjo qu'il a battu par KO au 7ème round.
Le dernier champion d'Afrique du jour a été Glenn Orchie Sébah, qui a difficilement battu le Congolais Manohi Ditounona, sur arrêt de l'arbitre, suite à une succession de pénalités du boxeur congolais qui menait pourtant au point le Gabonais.

Ce samedi, c’est la suite et la fin de la compétition avec le Low-kick. Là aussi, le duo d’entraineurs Roland Mayombo et Jean Ndjembi entendent rééditer l’exploit de vendredi afin de « fermer la bouche à ceux qui ont tenté de nous boycotter au prétexte que nous n’allons rien récolter ».

Par Jean-Claude NOUNAMO