Judo-Estuaire/Maitre Arsène Ololo à la tête de la ligue.

Il a été élu ce samedi au cours d'une AG assez mouvementé devant Annick Lefèvre avec 9 voix contre 2.

Depuis le samedi 21 janvier dernier, la ligue de judo de l’Estuaire a un nouveau président. Il s’appelle Arsène Ololo, cadre de Master Académie. Il a été élu au terme d’une Assemblée générale assez tumultueuse, dirigée par le président sortant, Maitre Christian Ouvélou, dont le bilan moral et financier a largement reçu le quitus des 21 délégués officiels enregistrés ici.

Mais au regard des tumultes qui ont émaillé le bon déroulement de l’AG, il a fallu l’intervention du conseiller juridique du ministre des Sports pour dissiper les multiples malentendus, liés comme nous l’avons constaté, à la méconnaissance des textes qui régissent le fonctionnement de cette ligue.

Sur les 21 délégués attendus, on se rendra bien compte que ce n’est que 11 qui éliront leur président de ligue, le reste ayant été soit absent, soit exclu car ne présentant aucun document, notamment la licence, attestant qu’ils appartenaient aux clubs qu’ils représentaient.

L’heure de l’élection venue, les deux candidats ont été d’abord soumis à la présentation de leurs projets. Et le vote qui va opposer les deux anciens coéquipiers du judo club du lycée d’Etat de l’Estuaire verra la victoire d’Arsène Ololo avec 9 voix contre Annick Lefèvre, 2 voix.

Mais cela n’a pas empêché la candidate Annick Lefèvre à féliciter son adversaire même si elle a dit être choquée par l’omniprésence du président fédéral lors des travaux. « Nous avons fait le judo dans un même club à une certaine époque et s’il m’appelle pour l’accompagner, je vais l’accepter dans l’intérêt du judo », a-t-elle déclaré.

Quant Arsène Ololo, il a remercié tous ses électeurs pour la confiance placée en lui et a déclaré être le président de la ligue sans distinction. « Je viens d’être élu pour servir le judo et je me mettrai au service de tous, même de ceux qui étaient opposés à moi », a déclaré le nouveau président.

Il faut signaler que l’élection de la ligue de l’Estuaire déterminante fort pour l’élection fédérale qui aura lieu samedi prochain.

Marié et père de trois enfants, le nouveau président de la ligue de judo de l’Estuiare est un cadre de banque.

Par Jean-Claude NOUNAMO