Boxe/Yoka Com’Event peaufine la préparation du combat de Taylor Mabika

Suite à la visite du lieu d’entrainement du boxeur gabonais en France, les organisateurs de cet évènement au Gabon, Yoka Com’Event, annoncent déjà des combats d’ouverture professionnels et l’arrivée dans quelques jours de Taylor Mabika pour une préparation sur place.

Après sa victoire en janvier 2015 ici à Libreville sur l’ l’Américain Tyler Seever lors du championnat du monde de boxe IBU, catégorie poids lourds-légers, et après l’autre victoire le 17 juin dernier au Centre Sportif d’Oberkom à Diffenerdange au Luxembourg, contre l’Allemand Lars Buchholz et comptant pour la demi-finale du championnat du monde lourd léger WBFed pour la ceinture mondiale intérimaire, notre compatriote, Taylor Mabika, veut détrôner, le 17 décembre prochain, l’Algérien Zine Eddine Benmakhlouf, champion du monde WBF.

Au cours d’une rencontre avec la presse nationale lundi dernier, tout porte à croire que Yoka Com’Event ne veut pas faire dans l’approximation. Habitués dans l’organisation des évènements de taille mondiale, les responsables de cette structure, Vanessa et Emmanuel Perret, entendent mettre les petits plats dans les grands.

Non seulement la soirée sera agrémentée de prestations d’artistes de renommée internationale, mais aussi, un dispositif sécuritaire de qualité sera mis en place, respectant le nombre de billets à vendre au nombre de places assises.

« Ce qu’il faut savoir aussi de la soirée, c’est que trois combats professionnelles sont programmés en lever de rideau. Il s’agit de trois étoiles montantes de la boxe gabonaise vivant en ce moment en France, à savoir Petit Jésus Nyetendem, Franck Mombey et Morgan Ndong », a révélé Vanessa Perret.

Pendant son casernement, Taylor Mabika n’aura la visite de personne, et ne fera sa première sortie que le 11 décembre. En attendant le jour-J, La Panthère est attendue à Kinguélé, ce quartier qui l’a vu grandir, pour un gala de boxe avec les enfants de ce quartier.

Selon Vanessa Perret, le boxeur ira aussi à la rencontre des enfants en difficultés sociales du centre d’accueil SOS Mwana de Bellevue 1 pour une œuvre caritative.

Par Jean-Claude NOUNAMO