Boxe/Taylor Mabicka sort de son silence

Suite aux malentendus qui opposeraient le boxeur gabonais au président de la Fédération gabonaise de boxe (Fégaboxe), Clément Sossa Simanwango et qui seraient à l’origine de la radiation de certains membres de la Fédération, Taylor Mabicka a décidé de rompre le silence. Nous publions pour vous, l’intégralité du document qu’il a envoyé à la Rédaction de Gabonallsport.

 

« Bonjour 

Voici ci-dessous les points qui opposent Taylor Mabika au Président Sossa de la FEGABOXE

 

A : Pour la défense de titre de champion d’Afrique, j’ai fourni une facture pro forma pour les frais de ma préparation à Sossa de 20000€ (13 millions de FCFA : ndlr). Assuré par Sossa que cette somme serait payée, j’ai engagé sur mes propres fonds ma préparation. A ce jour, la facture pro forma pourtant acceptée ne m’a jamais été payée. Malgré une injonction du Ministre des Sports faite à Sossa de régler cette facture lors d’une entrevue et devant témoin au Ministère des Sports. J’ai remis une facture pro forma de la même somme pour la préparation du championnat du monde. Encore une fois assuré par Sossa qu’elle serait recouverte, il n’en fut rien. Je me retrouve donc aujourd’hui en dette auprès de plusieurs collaborateurs en France et auprès de mon entraineur Innocent Tchuente.

 

B : Sossa exige que je lui reverse 30% de ma bourse de sportif de haut niveau, attribuée à titre nominatif au sportif par le gouvernement du Gabon mais aucun règlement ne lui permet d’exiger cela. La chose m’a été confirmée par les services du ministère des Sports. Et aucun sportif qui est bénéficiaire de cette bourse ne reverse une part de cette prime à leur fédération, d’autant que je ne suis par affilié à la Fédération de boxe du Gabon mais à la Fédération française de boxe du fait de mon lieu de résidence.

 

C : Suite au championnat du monde, j’ai été convoqué par les services de l’Etat pour m’expliquer sur la somme de 180 millions de CFA attribuée à ma préparation. Quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre que la somme de 180 millions de CFA avait été allouée à ma préparation, sachant en plus que je n’ai jamais été remboursé de mes préparations. Pour justifier la somme de 180 millions, le cahier des charges indique des voyages dans 6 pays dont les Etat-Unis, Cuba et 4 autres pays pour 14 personnes. Problème, c’est que je ne suis jamais allé aux USA, à Cuba ou autres pays indiqués pour cette préparation. Pour preuve, je n’ai aucun visa pour ces pays sur mon passeport. Passeport que j’ai d’ailleurs montré à mon interviewer. Je trouve invraisemblable et je suis scandalisé que l’on utilise mon nom pour détourner de l’argent.

 

Ma préparation s’est faite en deux parties :

La première partie s’est passée en France sur 2 mois avec ma petite équipe, mon réseau et mes propres moyens financiers sans aucune aide extérieure.

La deuxième partie s’est déroulée sur une semaine au Benin, tout d’abord pour une mise au vert d’acclimatation et un sparing. J’ai été logé pour cette période dans l’hôtel de Sossa avec seulement mon entraineur Innocent Tchuente, n’ayant pu venir avec toute mon équipe faute de moyens, aux dires de Sossa. Nous sommes ensuite allés un jour au Ghana pour un sparing. Nous y sommes allés en voiture, mangeant sur le bord de la route avec une équipe de 7 personnes de l’entourage de Sossa. Cette deuxième partie de ma préparation a bien été effectivement prise en charge par Sossa mais chacun peut donc constater que cette préparation ne justifie pas 180 millions de CFA.

 

D : Suite à ces histoires et au fait que je demande mon dû à Sossa, celui-ci fait tout pour m’empêcher de boxer au Gabon en me menacent de me faire arrêter si je pose les pieds au Gabon. Il a porté plainte contre moi et mon entraîneur Innocent Tchuente pour diffamation. Il essaie d’agir auprès de l’arbitre du championnat du monde pour qu’il me retire ma ceinture de champion du monde IBU. Il sanctionne mon entraîneur Innocent Tchuente avec on ne sait quel pouvoir et autorité, vu que celui-ci, comme moi, ne sommes pas affiliés à la Fédération de boxe du Gabon.  Il sanctionne aussi toutes les personnes qui me sont proches comme Maitre Elias pour m’empêcher d’organiser des combats au Gabon. La conséquence de tout cela c’est que faute de ne pas pouvoir défendre mes titres dans les délais impartis par les fédérations IBU et WBA, je suis en passe de perdre mes titres de champion d’Afrique et du Monde.   

 

E : Je tiens à rappeler que pour le championnat du monde IBU, j’ai seulement touché ma prime de combat de 25 million de CFA sur laquelle, je reverse 10% à mon entraineur et 12% à mon agent. Heureusement que je travaille en France, hormis la boxe.

Si vous souhaitez plus d'informations ou poser des questions, Taylor Mabika reste à votre disposition. 

Cordialement »

Afin d’équilibrer cette information, nous avons tenté en vain d’entrer en contact avec le président Sossa. Nous osons donc espérer que le moment venu et connaissant son franc parler, il va, à son tour, dire tout ce qu’il sait de ce dont il est accusé.

Par Jean-Claude NOUNAMO

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir