International-Can féminine/Les Supers Falcons brisent le rêve des Lionnes Indomptables.

C’est Oparanozie qui a été l’artisane de ce rêve brisé lorsqu’elle a marqué l’unique but de la partie à la 83ème minute.

Il n'était pas possible de sécher les larmes des Lionnes Indomptables ce dimanche qui ont perdu pour la 3ème une finale de coupe d'Afrique devant les Nigérianes.

5-0 en 2004, 2-0 en 2014 et 1-0 en 2016, les Supers Falcons ont fait preuve de réalisme en marquant l'unique occasion de but qu'elles ont eu à la 83ème minute, par Oparanozie, après avoir subi un peu le match.

Joueuse lors de la première finale gagnée par les Supers Falcons contre les Lionnes Indomptables en 2016, aujourd’hui coache nationale, Florence Omagbemi, qui n’a pas manqué de féliciter le Cameroun au passage, avait bien prévenu qu’elle avait son titre à défendre et allait tout faire avec ses filles pour ramener le 7ème trophée de championne d’Afrique au pays.

« Nous avons eu un parcours en dents de scie et comme champion sortant, nous avions notre prestige et notre titre à défendre. Nous avons eu une ou deux occasions et nous avons marqué. C’est le temps pour nous de célébrer cette victoire. Je suis venue avec l’équipe défendre le titre », a-t-elle déclaré sur le site de la Caf.

Devant 40 000 Camerounais acquis à leur cause et à qui on a offert l'entrée gratuite au stade, Aboudi Onguene, Ngono Mani, Enganamouit et leurs coéquipières ne peuvent s'en prendre donc qu'à elles-mêmes. Elles ont dû oublier que ce genre de match se gagne sur une petite erreur. 

Et Christine Mani Patience, la capitaine des Lionnes Indomptables le reconnaitra. « Le Nigeria a montré qu’elle est une équipe très expérimentée. Nous n’avons pas pu concrétiser nos nombreuses occasions et elles ont réussi à transformer leur seule occasion. C’est aussi cela la compétition », a-t-elle reconnu.

Après pourtant après 1972, tout le monde voyait enfin un trophée de l’équipe nationale de football au mythique stade Amadou Ahidjo. Et là, Aboubakar et ses coéquipiers ont la lourde mission de consoler les 20 millions de Camerounais en 2019.
Que d'enthousiasme gâché, quel choc moral de 20 millions de camerounais!

Par Jean-Claude NOUNAMO               Notes d’Emily Endomba à Yaoundé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir