Rugby/Paola Nguéma : une passion qui brise les préjugés

Découverte lors du dernier festival rugby jeune cette jeune compatriote balaie d’un revers de la main tous les préjugés sur cette discipline virilisée pour certains. Sa passion pour ce sport de contact l’emmène à livrer des matches avec les garçons de son âge.

Paola Nguéma a 11 ans et fait partie des 200 jeunes  inscrits au programme Get Into Rugby (GIR) lancé en novembre dernier par la Fédération gabonaise de rugby (Fégar).  Un  programme qui fait partie de la nouvelle stratégie de World Rugby pour soutenir la croissance mondiale du rugby en partenariat avec ses régions et fédérations membres.

La Fégar qui est une fédération ambitieuse  et qui vient d’ailleurs d’être affiliée à l’instance faîtière mondiale, a lancé ce projet jeune dont l’objectif est d'encourager les joueurs de tous les âges,  en particulier les jeunes, à l'initiation du ballon ovale.  

Mlle Nguema, ailier,  joue au rugby depuis l’âge de 4 ans et cela fait six ans qu’elle évolue sous les couleurs des Rugbyphants, équipe du Camp de Gaulle. Le date du 3 février dernier, qui marquait le lancement du GIR  au stade d’Erco d’Owendo à travers un festival jeune  a donné l’occasion au public d’assister à un match des jeunes.

Evoluant dans la catégorie mine, Paola fait partie des rares filles inscrites à ce programme et n’hésite pas de disputer les parties avec les joueurs de sexe opposé. Sans appréhension aucune, elle titille les garçons, certes de son âge.

« Je n’ai pas peur de jouer avec les garçons. Il suffit de savoir jouer et bien se protéger et connaître les règles », explique-t-elle en soulignant que le rugby est une passion pour elle. « C’est pour m’amuser et c’est quelque chose que j’aime bien faire »,lâche-t-elle aux côtés de sa maman qui la soutient dans cette aventure.

Si la pensionnaire des Rugbyphants estime que son niveau est en perpétuelle évolution, elle ne s’est pas permise de rivaliser physiquement avec les garçons lors festival GIR. Elle pouvait compter sur sa pointe de vitesse, sa lecture du jeu  et son intelligence  pour se distinguer  au milieu des hommes.

Pour elle,  le programme GIR « est un  bon projet qui permet aux jeunes de se défouler et voir le niveau des différentes équipes et travailler avec elles ».

Pour ceux et celles qui disent que le rugby est un sport virilisé et particulièrement  dangereux pour les femmes, Paola dit ne pas partager ce point de vue. « J’estime que ce sont des préjugés. Je joue au rugby depuis ma petitesse je n’ai jamais eu de blessure. C’est l’occasion pour moi d’appeler les jeunes filles comme moi de se rapprocher de la fédération et s’inscrire au programme jeune. Je lance aussi un message aux parents de mettre de côté leurs préjugés et de venir avec leurs enfants car, la jeunesse constitue l’avenir du rugby »,a-t-elle indiqué.

Par Kennedy ONDO MBA

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Galerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Handball-Estuaire/Et si Phoenix avait boycotté le parrain de la finale !
Handball-Semi pro/Bousculade au sommet du classement
Rugby/Le championnat national reprend en octobre prochain
Handball-Estuaire/Siflotan dames et Libreville HB remportent la coupe de la ligue
Handball-Estuaire/Yannick Aubyang parraine les finales de la coupe de la ligue
Rugby/La Fédération tombe dans le désespoir
Handball/Vers un partenariat entre la Chine et la Fégahand

Actuellement en ligne

Nous avons 39 invités et aucun membre en ligne

 

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Compte bancaire ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON