Basketball-Diaspora/Elle arrête et promet de venir redynamiser la discipline au Gabon.

Géraldine Robert, notre unique professionnelle de basketball jusqu’à ce jour, en séjour au pays, a fait cette déclaration dans un entretien accordé à nos confrères de Gabon Sport+.

 Bonjour Géraldine, nous aimerions avoir des nouvelles sur votre carrière, la suite que vous voulez bien donner à celle-ci et aussi en club.

Géraldine Yema Robert: « Je joue au Cavigal de Nice Basket, je suis en ligue féminine qui est le haut niveau français. Quant à la suite de ma carrière, je compte l’arrêter dans un ou deux ans maximum et après j'aimerais revenir intervenir dans la revalorisation du basketball gabonais ici au Gabon. Ce sont des projets que je souhaite mener et aider la fédération à vraiment redynamiser le basketball gabonais.

Sous peu, vous allez mettre fin à votre carrière et revenir au pays, en même nous savons combien c'est souvent difficile pour les Gabonais qui reviennent au pays de s'adapter à ce milieu. Avez-vous pensé à tout cela?

Oui, oui j'ai pensé à tout cela; sachant qu'en effet ce n'est pas facile de partir et de revenir, c'est comme si on reprenait tout à zéro, mais à un moment donné, il y a un choix à faire et c'est un choix personnel. Je serai proche de ma famille et donc en revenant ici ce serait mieux pour moi étant sur place de mieux mener mes actions. C'est pourquoi je fais le choix de revenir

Dans presqu’un an vous arrêtez, est-ce que cela ne constituera pas un gros manque pour la sélection gabonaise quand on connaît votre apport et votre expérience?

Bien sûr que ça va manquer dans la mesure où je suis l'unique basketteuse professionnelle ;  après ce n'est pas de ma faute si le pays m'a découvert tardivement. Cela faisait treize ans que je joue le haut niveau en France et en Europe et le pays a commencé à s’intéresser à moi il y a seulement à peine deux ans. Vous voyez que ce n'est pas de ma faute.

Si le pays s'était intéressé à moi plus tôt, certainement on aurait eu une équipe plus top. On ne peut pas refaire le monde mais si je ne ferai plus partie des joueuses sur le terrain pourquoi pas être dans le staff technique.

Géraldine Yema Robert arrête dans un an, mais le Yemaly ne s'arrête pas.

Non oh non non, Yemaly ne peut pas s'arrêter !  On a commencé et on a pris goût. Il y a des villes qui nous ont invités. Donc Yemaly va continuer.

Un mot, Géraldine, sur un point que nous n'avons pas abordé?

Je tiens à remercier la presse, car je sais qu'au Gabon, ce n'est pas évident pour la presse sportive. C'est pourquoi je lui dis merci pour la plateforme qu'elle nous offre pour nous permettre, à nous athlètes, de nous exprimer. Ces journalistes sportifs nous suivent beaucoup, c'est pourquoi je tenais à leur exprimer toute ma gratitude ».

La Rédaction

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Galerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Can 2019/Pas de plan B, la Can se jouera au Cameroun
Handball Semi Pro+12/Le sursaut d’Oyem à Libreville face à Réveil DB
Handball- Semi pro+11/La descente aux enfers d’Oyem HB
Handball-Estuaire/Et si Phoenix avait boycotté le parrain de la finale !
Handball-Semi pro/Bousculade au sommet du classement
Rugby/Le championnat national reprend en octobre prochain
Handball-Estuaire/Siflotan dames et Libreville HB remportent la coupe de la ligue

Actuellement en ligne

Nous avons 27 invités et aucun membre en ligne

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Compte bancaire ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON