Handball-Can 2018/Entretien avec Ange-Marie Makilat

Satisfecit général, formation, redynamisation et extension des pôles cadets, renouvellement du contrat du sélectionneur, hommages à la presse. Telles sont les grandes lignes retenus ici du président de la Fégahand après la Can.

Gabonallsport.info : Monsieur le président, nous voici au terme de cette aventure,  de la Can 2018, quel est votre sentiment après cette grande rencontre continentale?

Ange Makilat : « Le sentiment qui m’anime présentement est un sentiment de liesse et de satisfaction. Parce que nous avons atteint notre premier objectif, qui était de se qualifier pour les quarts de finales. Au sortir de cette belle prestation que nous ont produit les Panthères du Gabon, nous sommes parvenus à occuper la 5e place sur le plan continental, niveau que le Gabon n’avait jamais atteint dans les années antérieures.

Vous êtes satisfait, alors quels sont les enseignements tirés par le président de la Fédération que vous êtes au sortir de cette Can?

Je dirais que nous devons travailler et mettre un accent particulier sur la formation. Cette formation doit avoir une double articulation, celle des jeunes et celle des formateurs. Nous devons revoir la formation des pôles cadets, où nous avons pris le plus grand nombre des joueurs. Ces pôles nous ont produits pour cette Can des joueurs talentueux et disciplinés.

Pour ce qui est des techniques, de la tactiques et du rythme, nous disons que les entraineurs ont su faire leur travail afin d’avoir le résultat que vous connaissez.  

Vous parlez de formation et vous évoquez le problème des cadets, finalement vous pensez à redynamiser ou élargir ce projet de pôles cadets ? 

Les pôles cadets vivent, ils nous ont produits des joueurs et il faut les redynamiser. Pour ce faire, il faut créer des pôles à l’intérieur, c’est-à-dire qu’on peut choisir trois ou quatre provinces où il faut créer des pôles mixes, dans lesquels il y a des hommes et des dames. Ces pôles se doivent d’organiser les séances d’entrainements où les jeunes suivront les enseignements. 

Monsieur le président, outre cet aspect de la formation, il y a aussi le cas Jackson Richardson qui voudrait continuer à travailler avec l’équipe nationale, qu’est-ce que vous en pensez ?

Bien que son contrat soit encore valide avec l’Etat Gabonais, s’il souhaite le renouveler, nous allons le faire. En effet, tout le monde a vu tout le travail qu’il a abattu afin que nous arrivions au niveau où nous sommes. C’est une marche de projet qui a été mise en place, il faut donc que nous parvenions à notre but. C’est-à-dire Tunisie 2020 et pourquoi pas le Mondial.

Oui président, c’est le travail qui paie, est-ce qu’on peut déjà parler de la Can féminine au Congo ?

Actuellement non. Mais nous pensons que la création des pôles cadets intérieurs fera que les filles travaillent dans les conditions qui leurs permettront d’atteindre les objectifs visés. Ainsi Koulamoutou, Mouila, Port-Gentil et Libreville sont les quatre villes dans lesquelles ces pôles seront créés. Nous sommes donc en pleine formation. Je préfère déjà vous dire vu la qualité du travail que nous voulons faire, nous ne pourrons pas être au Congo en 2019.

Président qu’est-ce que vous pouvez dire à l’endroit de la presse après cette Can?

Je tiens vraiment à remercier la presse. En effet, elle a été au centre de l’évènement, elle nous a soutenue du début jusqu’à la fin. Lorsque nous avons commencé notre travail, les gens ne croyaient pas, mais le professionnalisme des gens de médias a fait que tout le monde adhère à l’idéologie de la Can.

Par vos publications et vos reportages, vous avez donné une coloration beaucoup plus particulière à cette Can. Je veux que vous le sachiez, je vous remercie du fond du cœur ».

Par J-C.N et Josué MBA EBOZO’O

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Galerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Can 2019/Pas de plan B, la Can se jouera au Cameroun
Handball Semi Pro+12/Le sursaut d’Oyem à Libreville face à Réveil DB
Handball- Semi pro+11/La descente aux enfers d’Oyem HB
Handball-Estuaire/Et si Phoenix avait boycotté le parrain de la finale !
Handball-Semi pro/Bousculade au sommet du classement
Rugby/Le championnat national reprend en octobre prochain
Handball-Estuaire/Siflotan dames et Libreville HB remportent la coupe de la ligue

Actuellement en ligne

Nous avons 17 invités et aucun membre en ligne

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Compte bancaire ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON