A+ A A-

Libreville, ville immonde avant la Can 2018 et la Tropicale 2018 !

Ce visage hideux de la capitale gabonaise pourra faire craindre des risques de maladies aux différentes délégations qui arrivent au Gabon dans la cadre de la Can handball et de la Tropicale 2018.

Libreville est une ville sale, et au visage peu honorable pour une capitale d’un pays qui défend à tous les sommets du monde la cause de l’environnement. Indigne d’une ville qui doit accueillir dans quelques jours deux évènements sportifs de dimensions internationales,  à savoir la Coupe d’Afrique des nations de handball 2018 et la Tropicale Amissa Bongo 2018.

Et nul n’ignore les conséquences d’une telle insalubrité qui, selon les spécialistes, peut provoquer, à n’importe quel moment, de graves maladies telles que  le choléra. « Et se balader dans la capitale gabonaise à ce rythme devient donc un danger », dit-on.

Entre Averdas, la société en charge de la collecte des déchets dans les communes de Libreville, Owendo et Akanda et la Mairie de Libreville, pas de communication officielle.

A Averdas, on parle d’une impossibilité d’accès à la décharge  publique de Mindoubé, l’unique site de dépotage d’ordures, une interdiction qui serait exigée  par Cleen  Africa, «  ancienne société ayant perdu le monopole de ramassage d’ordures ménagères au Gabon », selon nos confrères de Gabon Actu et qui serait  encore « la gestionnaire officielle de la décharge ».

A la Mairie de Libreville, c’est le silence total.

Et du coup, les politiques s’y sont mêlées pour tenter de sauver ce qui reste de la santé des populations de Libreville.

Ike Ngouoni Aila Oyouomi, porte-parole de la Présidence de la République,  s’est insurgé, lors de sa traditionnelle conférence de presse hebdomadaire, mercredi dernier, contre ce malentendu des  deux entreprises, qui pénalise les populations et constitue un risque pour nos futurs visiteurs.

Et puis après, c’était le tour du Conseiller porte-parole du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Estelle Flore Angangou d’interpeller le gouvernement  sur la nécessité de mettre en place un « Plan d’urgence pour mettre fin à l’insalubrité grandissante  et agaçante à  Libreville, la plus grande ville du pays ».

« Le Parti démocratique gabonais interpelle le gouvernement sur l’urgence de régler de manière définitive, la problématique de la collecte des ordures ménagères »,  a-t-elle lancé.

La Can de handball et la Tropicale Amissa Bongo arrivent. Devant ce honteux spectacle, on fait comment alors?

Par Edmond Dominique Epoma-Ngadi

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Gallerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Handball-Can 2018/Le Gabon s’impose face au Congo
Handball-Can 2018/Le champion en titre entame bien sa compétition.
Handball-Can 2018/L’entrée au stade déclarée gratuite
Handball-Can 2018/Ali Bongo inaugure le Palais des Sports de Libreville.
 Handball- Medias/Les journalises gabonais outillés sur la discipline sportive.
Handball-Can 2018/Tous les matches en direct à la télévision nationale
Handball-Can 2018/Pablo Morel et Rémy Gervelas satisfaits de la victoire contre la RDC

 

 

red gold blue

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Compte bancaire Postbank N° 00067700002 .Contacts : +24106057555/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON