Football féminin/ « Nous sommes revenus de Tchibanga avec un goût d'inachevé, avec le but annulé arbitrairement ».

Ces propos sont du coach de la sélection féminine du Wole-Ntem, finaliste malheureuse du dernier championnat national de football féminin qui s’est joué à Tchibanga. Ismaël Ossendé vient par ailleurs de se faire confier les cadets hommes et le chantier de l’équipe sénior provinciale.

Gabonallsport.info : Après la brillante prestation de la sélection provinciale féminine au championnat national à Tchibanga, comment avez-vous été accueillis au Nord ?

Ismaël Ossendé : « Notre retour tant à Oyem qu'à Bitam est passé sous silence.

En revenant sur cette compétition, comment avez-vous vécu la finale avec vos joueuses ?

Avant les matchs et surtout la finale, la majorité était stressée. Il fallait à chaque fois trouver des mots pour les booster, des blagues pour les faire rire ou sourire. Dans les vestiaires, les visages étaient timides et comme le match n’avait pas commencé à l'heure prévue, du coup, après les échauffements, nous avons mis plus de temps dans les vestiaires et la température est montée de plus belle.

Lorsqu'une joueuse s'était mise à chanter des louanges, je vous assure que la moitié de l'équipe s'est mise à pleurer.  Même une dirigeante de la Fédération, présente, n'a pas pu résister à faire couler les larmes. L'après match était identique à l'avant match sauf qu’ici, c’était des larmes de déception. J'ai dû faire encore des efforts pour les consoler, surtout avec le but annulé.

Quels sont les enseignements tirés de cette compétition ?

De Tchibanga nous sommes revenus avec un goût d'inachevé, avec le but annulé arbitrairement. J'ai appris et compris que dans chaque compétition, il faut éliminer l'équipe qui reçoit ou organise dès le premier tour pour bien terminer la compétition même si les gradins se vident.

Mais au finish votre sélection offre dix présélectionnées en U17 et U20 à l’équipe nationale.

Je ne peux qu'être heureux et fier d'elles et au vu de leurs talents. Comme je leur disais lors de nos causeries, le but de tout joueur est la sélection nationale et pour y être, il faut mériter. Et les critères de talents individuels, collectifs, discipline tactique entrent en compte. Je remercie Dieu de m'avoir donné la clairvoyance de sélectionner ces 17 filles talentueuses. Je suis un sélectionneur heureux

Les prochains chantiers du coach Ismaël Ossendé.

C'est le tournoi des cadets à Makokou, à la demande du président de la Ligue de football du Woleu-Ntem, M. Nsi Ella, que je tiens à remercier infiniment pour la confiance, et le directeur technique provincial, Rismo Obiang, qui m'a proposé comme sélectionneur au bureau de ladite Ligue.

Nous réfléchissons sur cette catégorie ainsi que sur la sélection senior du Woleu-Ntem. Les chantiers sont multiples mais serai-je disponible avec les responsabilités qui sont les miennes au niveau de mon travail ?

Réalisé par Jean-Claude NOUNAMO