Football féminin/Un embryon de sélection nationale mis en place.

Depuis le retour de Tchibanga et malgré le retard accusé par le Gabon faute d'argent, le coach Tristan Mombo vient de faire le premier jet d'un embryon de sélection nationale.

Du retour du championnat national de football de Tchibanga (800km au sud) en avril dernier et au regard du silence qui a suivi la publication de la liste des présélectionnées, on avait pensé que rien ne faisait, tant, les problèmes des finances continuent de bloquer toute l’activité sportive des Fédérations nationales.

C’était un peu mal connaître le dévouement de Tristan Mombo, ancien international du National Azingo, aujourd’hui à la tête de la formation féminine des U20. Depuis quelques temps, il a déjà mis en place un embryon de sélection nationale avec essentiellement les joueuses de Libreville.

« J’ai simplement estimé qu’au lieu de rester sans rien faire parce qu’il faut attendre l’argent, je peux commencer à occuper celles qui sont disponibles à Libreville, à raison de trois séances d’entrainement dans la semaine », nous a confié le coach Tristan Mombo.

Ici, on se prépare déjà pour le tournoi féminin de l’Uniffac de fin octobre ou début novembre prochain.

Si les joueuses, à l’instar d’Aristelle Louise Yog Atouth, la constructrice médiane des Panthères, sont contentes de reprendre les entrainements après plusieurs mois de repos obligé, elles déplorent aussi le grand nombre d’absentes. Ce qui pourra retarder le travail du coach à mettre dans les délais une équipe digne de ce nom.

Et sur ce point, les joueuses ont préféré déjà tiré la sonnette d’alarme. « Nous apprécions l’initiative du coach de nous mettre déjà ensemble avant le regroupement, car nous avons pris un très grand retard par rapport aux autres équipes qui livrent des matches depuis un moment. Mais il va falloir que les choses bougent au niveau de la Fédération et du ministère parce que nous sommes l’équipe nationale avant tout, et que tout doit être mis en œuvre pour notre bonne préparation », a lancé Djes Laëlle Félicité Sama Omboua, défenseure centrale des Panthères.

A présent que le coach Tristan Mombo fait avec les moyens de bord pour l’équipe nationale, vivement que les choses bougent réellement au plus vite comme l’ont souhaité les joueuses afin de convoquer celles de l’intérieur du pays pour le regroupement définitif.

Par J-C.N