Basketball/Arbitres et commissaires gabonais aux portes des licences Fiba

Ils ont passé leur examen mardi et mercredi, sous la supervision de l'expert Fiba Alphonse Ba et devront attendre quelques mois pour se situer sur leurs nouveaux statuts.

 

C’est de justesse que les 8 candidats, arbitres et commissaires de la licence Fiba ont pu passer mardi et mercredi leur examen, la date butoir étant ce 31 mars 2017.

Sous la supervision d’Alphonse Ba, Expert et instructeur Fiba, chargé des arbitres internationaux et chargé de la formation au Gabon, que les huit candidats, dont 5 arbitres et 3 commissaires, à la licence Fiba 2017-2019.

Au regard de l’évolution du basketball sur le plan mondial, la fédération internationale a mis en place un système d’attributions des licences d’arbitres internationaux. Non seulement elles ne sont plus à vie, car elles se renouvellent désormais tous les deux ans, en plus, « il faut donner la chance à tout le monde, notamment aux jeunes arbitres masculins et féminins». Raison pour laquelle lors de cet examen, nous avons deux arbitres dames sur les cinq candidats en liste.

Selon l’expert Fiba, désormais trois types de licences sont en vigueur : la licence, noire, la licence verte et la licence blanche. Elles donnent le droit à leurs porteurs d’officier trois types de rencontres internationales.

 La licence noire permet d’officier des rencontres internationales des jeunes et des femmes. La licence verte est exclusivement réservée à la catégorie féminine devant arbitrer des matches internationaux masculins et compétitions des jeunes. Quant à la licence blanche, elle est réservée aux arbitres espoirs et leur donne déjà la possibilité d’officier les rencontres sous régionales et régionales.

Et pour décrocher le sésame, les postulants ont eu droit à deux examens, l’un d’aptitude physique et l’autre écrit. « Sur le premier, je suis très satisfait de la forme physique des postulants et nous n’attendons plus que leur résultats finaux », a indiqué Alphonse Ba.

Quant aux trois candidats commissaires Fiba, leur particularité est d’être des anciens arbitres internationaux ou dirigeants qui se reconvertissent. Autrement dit donc des connaisseurs du basketball.

A la seule différence que le nombre de commissaires octroyés est proportionnel au nombre d’arbitres internationaux que compte le pays.

Nos postulants arbitres et commissaires Fiba devront attendre quelques semaines pour connaître leurs sorts.

Par Jean-Claude NOUNAMO

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir