Basketball-Zone 4/Les Panthères s'inclinent face aux Lions Indomptables.

Une victoire sur le fil du Cameroun face au Gabon (68-65). Que ce fut laborieux, pour les Lions Indomptables, qui sont revenus de loin, pour s’imposer face aux Panthères.

C’est un autre Gabon dont on a eu droit cet après-midi de lundi au Palais des Sports de Yaoundé. Plus rapides, plus déterminés, plus dynamiques, les Panthères ont ouvert la marque en inscrivant le premier panier, qui les a offert les deux premiers points du match.

Rigoureux et appliqués, ils ont fait souffrir les Lions Indomptables qui ont passé le temps à courir derrière le score. Et pour preuve, lors des deux premiers quarts temps, le Gabon a dominé le Cameroun (17-19), puis (31-33).

Blessés dans leur amour propre, les choses ont pris une autre tournure, puisque les Lions se sont repris et ont réajusté les choses. Au terme du troisième quart temps, le Cameroun a pris le dessus (54-41), puis au dernier quart temps, le combat des fauves était sans merci.

Des paniers inscrits de part et d’autre, ne laissant aucune des équipes en repos. Au finish, le capitaine Silvère Abessolo Toung a inscrit le plus de points chez les Panthères (21) et Christian Christian, a aussi fait pareil, en inscrivant le même nombre de point côté camerounais.

Ce qui ne laisse pas le capitaine des Panthères dans le désespoir. « « Quel match agréable à voir et à jouer, nous avons mal débuté contre le Tchad, aujourd’hui, on a réagi comme des hommes. Nous espérons encore nous qualifier, nous avons encore deux matchs, toutes nos chances sont là. On va essayer de jouer avec beaucoup de détermination», a déclaré Silvère Abessolo Toung.

Une équipe du Gabon qu’on a aimé voir jouer ce soir, mais dont malheureusement le dernier panier a fait défaut. En s’inclinant pour cette seconde sortie, les chances du Gabon se réduisent de plus en plus pour la qualification, à moins  de s’imposer lors des deux prochaines rencontres. Ce qui n’est pas une évidence.

Par Frida Nolla envoyée spéciale à Yaoundé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir