Natation/Trente-six nouveaux maîtres-nageurs pour vulgariser la natation

Dans le souci de vulgariser la pratique de la natation dans notre pays et de poser les fondements de la future école de natation, la Fédération gabonaise de natation (Fégana) vient de former 36 maîtres-nageurs. La cérémonie de remise de leurs parchemins a eu lieu samedi dernier à la piscine du prytanée militaire de Libreville.

Animée par l'expert français, Maurice Beunet, le stage a duré cinq jours et entrait donc dans le cadre de la formation de la future école de natation et le lancement des activités de la Fédération.

La formation, selon l’expert français, a eu un « succès d’estime assez intéressant et une affluence remarque » qui ont permis une bonne application et un apport des connaissances bien assimilées des stagiaires.

Si les atouts de deux ou trois stagiaires seulement sont encore à perfectionner, Maurice Beunet a fait remarquer que le reste est déjà opérationnel et l’occasion lui a été donné aussi de parler particulièrement à ceux qui ont été choisis pour accompagner les nageurs gabonais aux JO en août prochain à Rio de Janeiro au Brésil. « On leur a donné quelques clés lorsqu’ils vont accompagner le ou les nageurs qualifiés pour les JO », a-t-il indiqué.

Oui à la formation des cadres mais toute la question reste celle de savoir où vont-ils réellement mettre en exergue leurs connaissances, tant le pays souffre véritable d’infrastructures en la matière.

Esquisse de réponse avec le représentant du comité national olympique et président de la Fédération gabonaise de tennis. « C’est un problème qu’il faut régler dans le long terme. Mais à l’immédiat, nous avons un partenaire de poids, le prytanée militaire et la Fédération va nouer des partenariats avec les privés », a assuré Samuel Minko Mi Ndong, promettant le soutien du comité national olympique à la jeune Fédération gabonaise de natation, comme elle le fait déjà d’ailleurs à d’autres Fédérations.

Par Jean-Claude NOUNAMO