Médias/Interpellation du personnel d’Echos du Nord et de Faits divers.

Très touchés par l’intrusion par les forces de l’ordre au siège des journaux Echos du Nord et Faits divers et l’interpellation au Cedoc de l’ensemble du personnel trouvé sur place qui a suivi depuis le jeudi 3 novembre 2017 en matinée, la Rédaction de Gabonallsport.info manifeste son indignation et appelle les autorités gabonaises à libérer sans conditions ces confrères.

En effet, le Gabon vivant déjà un climat délétère depuis l’élection contestée de l’actuel chef de l’état, Ali Bongo Ondimba, nous estimons qu’un acte de plus de ce genre écorche davantage l’image de notre démocratie, et partant de ces autorités, en tête desquelles Ali Bongo Ondimba.

Tout en condamnant cette violation flagrante de la liberté de la presse, nos osons espérer que ces confrères seront libérés dans les meilleurs délais afin de continuer à informer les Gabonais.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir