Golf-Cameroun 2018/Brice Moukagni passe à la 3ème phase en Pro

La deuxième journée du tournoi des Pro s’est déroulée sur le parcours du Mont-Fébé. Au terme de trois heures et quelques minutes de jeu, le gabonais Brice MOUKAGNI s’est qualifié pour la troisième phase qui a lieu ce vendredi matin. Il a occupé le 10e rang sur les 28 qui ont pris le départ le matin.

Gabonallsport : M. Moukagni, vous être qualifié pour la 3ème phase de la compétition. Quelle est votre réaction ?

Brice Moukagni : « Je suis surpris par la bonne nouvelle que vous m’annoncez, non pas que je n’espérais pas me qualifier pour l’avant dernière phase, mais parce que la  fatigue éprouvée le matin a quelque peu laissé sur le doute. Vous savez, c’est pour la seconde fois que je participe à ce tournoi et ça ne c’était pas bien passé. J’avais terminé au bas du tableau.

Pour cette neuvième édition, je suis arrivé un peu tard, j’ai commencé le tournoi vite fait, bien fait et j’ai fait 76,  aujourd’hui (hier jeudi : ndlr) à cause de la fatigue j’ai fait 78. Je suis content de passer le CUT comme vous me l’annoncez, et satisfait d’être là. Je suis content d’être parmi les premiers, j’espère que ce vendredi, au mouving- day, je vais bien gérer la partie, pour terminer pourquoi pas cinquième ou troisième à la fin du tournoi.

Comment trouvez-vous le niveau ?

Par rapport à l’année dernière où le niveau était haut, je pense qu’il n’y a pas beaucoup de monde, à peine 29 professionnels. Mais le niveau il est là, les gars jouent bien au golf, je pense que les leaders sont là et se manifestent par de bonnes performances. Nji Presley le Camerounais, Odoh Oche le Nigérian, ils sont là et haussent le niveau.

Comment allez-vous aborder la partie ?

Je vais aborder sereinement la troisième phase, comme un golfeur bien préparé, tout gentiment, je vais aborder le parcours. J’irai doucement, prendre ce qui vient. Je ne vais pas trop forcer, je n’irai pas trop vite, si on le fait sur ce parcours, on risque de prendre des buggies. Il faut bien gérer le parcours, sachant qu’il y a encore deux journées.  

Au golf, il n’y a pas de magie. Le golf, c’est le joueur, c’est la gestion du parcours. Ça dépend de la stratégie que tu mets en place et tu la maintiens. Tu ne peux pas dire que tu iras très vite, que tu iras à l’attaque ou n’importe comment. Il suffit de poser la balle au bon endroit et rentrer tout ce qui est important. Je suis dixième ce jeudi,  aujourd’hui vendredi, je pourrai faire mieux. Comme dit l’adage, c’est après le bal qu’on paye l’orchestre ».

Propos recueillis par Etienne-Didier ONANA

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Galerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Football féminin-Can 2018/La CAF disqualifie le Nzalang Nacional
Rugby/RCL se lance en fanfare dans la nouvelle saison
Can 2019/Pas de plan B, la Can se jouera au Cameroun
Handball Semi Pro+12/Le sursaut d’Oyem à Libreville face à Réveil DB
Handball- Semi pro+11/La descente aux enfers d’Oyem HB
Handball-Estuaire/Et si Phoenix avait boycotté le parrain de la finale !
Handball-Semi pro/Bousculade au sommet du classement

Actuellement en ligne

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Compte bancaire ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON