Boxe-Diaspora/Morgan Ndong Zué qualifié pour la coupe de la ligue en France

Le Franco-gabonais estime que c’est l’aboutissement de plusieurs mois de galère et de travail et qu’il n’est pas étonné par ses performances.

Gabonallsport : Le 05 mai dernier au gala d’Usson-en Forez (Loire/France),  tu t’es qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue  de France dans la catégorie super-léger. Ton impression.

Morgan Ndong Zué : « Je suis très satisfait, c’est une victoire méritée au terme d’un combat âprement disputé. Ce combat m’a permis une fois de plus de pouvoir  constater mes points forts, et ceux sur lesquels je dois travailler pour m’améliorer.

Après plusieurs tentatives, c’est la première fois que tu te qualifies pour la finale de la Coupe de la Ligue. Qu’est-ce que cette qualification représente pour toi ?

C’est un  rêve que je réalise après plusieurs années de travail. Cela dit, je monte d’un cran. Le niveau auquel je me suis arrêté la saison passée n’est plus le même. J’ai franchi un nouveau palier et je reste dans  cette lancée. C’est encourageant, maintenant il reste la finale.

Au regard des pointages des arbitres, ce fut combat très serré. Qu’est-ce qui a fait la différence selon toi  pour prendre le dessus sur Hakim Yves Mesny ?

Le pointage est de 10 points pour un round gagné, 9 pour un perdu et 8 pour un nul. Le total des juges indique que je n’ai perdu que 3 rounds sur 8. C’était donc une victoire plutôt large au pointage, mais serrée sur le combat. La différence s’est faite par la pression que j’ai maintenue tout au long du combat et l’impact des coups portés.

Et si tu revenais un peu sur le film de ce  combat.

Un premier round pour « jauger », puis un passage à la vitesse supérieure à partir du deuxième. Des séries de coups corps/face afin de le faire diminuer en intensité, pendant que j'augmentais la mienne, et ce, jusqu'à la fin du combat. Une coupure à son arcade droite au 6ème round l’a gêné, tandis que sa blessure me motivait d’avantage. On finit sur un dernier round de guerrier, de part et d’autre, où on s’est rendu coup pour coup, par fierté et orgueil. Gros adversaire. Respect à lui !

Comment s’est construite cette qualification en finale depuis le début de la compétition ?

 Déjà engagé en Coupe l’année dernière, et de par mon palmarès et ma position au classement national, j’ai directement été positionné par la Fédération en demi-finale zone sud, pendant que la demi zone nord se jouait de l’autre côté. J’ai pour ma part,  réalisé deux combats de préparation avant le début de la compétition, soldés par une victoire par KO et un match nul. J’étais donc prêt et conditionné pour ma demi-finale.

En finale tu affronteras l’Alsacien Houchang Habib qui totalise 9 victoires et 3 défaites chez les professionnels. Dans quel  état d’esprit, compte-tu aborder ce match ?

Dans le même état d’esprit que chacun de mes combats, avec sérieux et détermination. Mon futur adversaire a la réputation d’être un boxeur appliqué, et ne viendra certainement pas pour perdre. Je poursuis donc ma préparation dans la continuité de mes combats avec encore plus d’intensité.

Avec de très belles échéances qui arrivent avant la finale et qui me préparent parfaitement pour celle-ci. Quoi qu’il en soit, je serais à l’heure au rendez-vous.

Ton adversaire vainqueur de Modibo Diarra aux points veut que cette finale ait lieu devant son public. Que penses-tu de cette proposition ?

S’il le faut, nous irons chez lui. Mais nous ferons notre possible pour l’organiser à Clermont Ferrand.

Pourquoi ?

Ce sera pour moi une forte manière de remercier tous ceux qui me soutiennent et qui font le déplacement à l’extérieur pour m’encourager.

Pour finir, en cas de victoire à l’issue de cette finale, tu dédieras ce titre à qui ?

En premier lieu à ma famille, qui m’encourage et me supporte depuis le début, avec une pensée pour mon père, qui n’est jamais très loin de moi (il est décédé : Ndlr). Et enfin,  à chaque personne qui me soutient, chaque boxeur et boxeuse qui me pousse à me surpasser sur le ring, de la France jusqu’au Gabon, dont l'écho des voix résonne  jusqu'à mes oreilles et laisse sa marque jusque sur mon short aux couleurs du Gabon, mon pays ».

Entretien réalisé par Richy MVE ONDO

Actuellement en ligne

Nous avons 35 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Galerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Handball-Mouila/La JSM remporte le tournoi de mise en jambes
Handball-Estuaire/Assemblée générale de Siflotan : satisfécit général
Handball-Mouila/La marque de vêtements FIER 2MA MÈRE organise un tournoi de mise en jambes
Can U23/L’Egypte rafle tout à domicile
Handball-Can 2020/La Fégahand invite Franck Nguéma à suivre les pas d’Ali Bongo
Football/Samuel Eto’o repart à l’école ?
Handball-Can 2020/La DTN appelle 21 présélectionnés

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON