Athlétisme/«Je ne suis pas motivé à me présenter à la présidence de la Fédération »

Ces propos sont de Sylvain Lindzodzo, Inspecteur général retraité, ancien directeur de l’Ogssu, ancien DTN de la Fédération gabonaise d’athlétisme, ancien directeur des œuvres et assurances scolaires et ancien directeur général des loisirs. Et il s’explique.

Gabonallsport : Qui est Sylvain Lindzodzo?

Sylvain Lindzondzo Dynah : « Je suis Inspecteur général retraité. Professeur d'EPS de formation, je suis titulaire de deux Master 2 en management des organisations sportives (Université Claude Bernard Lyon 1) et l'autre en management des événements et loisirs sportifs (Université de Nanterre, Paris 10).

J'ai occupé les fonctions de directeur de l'OGSSU, de DTN de la Fédération gabonaise d’athlétisme (Fegaa), de directeur des œuvres et assurances scolaires, de directeur général des loisirs et enfin d'inspecteur général des services.

Votre réaction par rapport à l'évolution actuelle du dossier de l'athlétisme.

Avec l'évolution des modes de management, la gouvernance des fédérations sportives devrait faire l'objet d'une professionnalisation. Le temps de l'artisanat sportif étant révolu, place devrait être faite aux professionnels du management des sports.

La problématique au niveau de la Fégaa, c'est l'absence de vision, de prospective dans un horizon temporel bien défini. Cette situation erratique rend totalement la Fédération dépendante exclusivement des subsides de l'Etat. Naturellement, les ressources de l'état sont limitées surtout en ces périodes de forte récession économique.

Une solution ?

La solution de la redynamisation de l'athlétisme passe par la mise en place d'une stratégie offensive nécessitant une reprise en main du sport scolaire, militaire et universitaire. L'organisation des compétitions à différents paliers, inter villages, interdépartementales, inter quartiers, dans les différents niveaux de catégories.

Il va de soi que cette démarche nécessite la mise en place des programmes de formation. De ce maillage de compétitions dépend la survenance des compétiteurs à vocation internationale.

Vous semblez bien connaître les choses. Mr Lindzodzo est-il partant pour le poste de président de la Fédération?

Le contexte et l'écosystème de la Fégaa ne me motivent pas à me présenter à la présidence de cette structure. Le sinistre est tel que tout est reconstruire. Les intrigues et diverses constituent des véritables freins à ma candidature.

Pour sortir l'athlétisme de son coma actuel, il faut repartir à la base. Et cela nécessite de la patience pour parvenir à un athlétisme gabonais à forte capacité internationale. Il faut élaborer un plan d'actions échelonnées dans le temps ».

Réalisé par Jean-Claude NOUNAMO

 

Actuellement en ligne

Nous avons 36 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Galerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Coronavirus/Le groupe de travail Fifa-Confédérations à pieds d’œuvre
Handball/Le départ prévisible de Ange-Marie Mackilat !
Coronavirus/Pape Diouf serait décédé à Dakar
Handball-Diaspora/Willy Nguéma et David Griveau montent en division pro
Handball/La Fédération bientôt dans la rue faute de siège !
Coronavirus/Les Jeux Olympiques de Tokyo reportés à 2021
Coronavirus/Des pertes énormes pour les grands championnats européens

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON