Tennis de table/Andy Bringaud promet de se battre au maximum

Médaillé de bronze aux derniers Jeux de la Francophonie, le jeune pongiste de 17 ans, toujours en attente de l’aide de l’Etat gabonais, sera donc certainement l’un des espoirs de médaille du Gabon aux prochains Jeux Africains.

Gabonallsport : Peut-on revenir sur ta prestation l’Open de l’Ile Maurice?

Andy Bringaud : « Sur ma prestation à l’Ile Maurice, tous les matins je courais environ 40 minutes avant d'aller à la salle. Sur la compétition elle-même, j'ai bien joué en double que j’ai d’ailleurs remporté mais moins bien en simple, puisque je me suis fait éliminer en 1/8ème de finale.

Mais sur l'ensemble de l'Open, c'était une très bonne organisation avec des bons joueurs et joueuses.

A quelques jours des Jeux Africains, parlez-nous un peu de votre préparation.

Pour la préparation des Jeux Africains, nous avons décidé d'axer le travail sur la technicité. C'est pour cela que j'ai pris la décision, plutôt que d'aller en Chine, de rejoindre un stage de très haut niveau à l’Ile Maurice du 3 juillet au 15 juillet dernier. Stage dirigé par Cédric ROULEAU et Julien GIRARD et de quatre entraîneurs chinois.  

Finalement l'Etat gabonais vous appuie-t-il pour votre suivi en France et pour ces Jeux? 

Auparavant mon seul sponsor était mon père que je remercie au passage, sans qui toutes ces choses n'auraient pas été possibles. Maintenant et cela depuis les Jeux Africains de la Jeunesse à Alger en Août 2018 où j'ai eu le bonheur de ramener une médaille de bronze, un super Monsieur José Foula du CNOG a remarqué ma prestation et s’est battu battu pour me de trouver une aide financière.

Je remercie également Léon Folquet, Président du CNOG, d'avoir suivi José dans cette démarche. Et donc depuis cette année, je bénéficie d'une bourse de soutien de Solidarité Olympique qui soulage mon père et me permet également de participer à d'autres compétitions internationales.

J’attends donc une bourse de préparation olympique et celle des athlètes de haut niveau que  la ministre des Sports, Nicole Assélé, m'avait promise au sortir des Jeux de la Francophonie à Abidjan en 2017. 

Un mot sur le tennis de table gabonais.

Le tennis de table gabonais souffre comme beaucoup d'autres fédérations gabonaises au Gabon. Ici en France, les clubs sont indépendants et s'autofinancent par les licences et les sponsors. Mais la fédération française de tennis de table, vit avec une partie du montant des licences des clubs, mais surtout par les subventions de l'Etat.

Or au Gabon, les fédérations dépendaient entièrement du ministère des Sports. Ce qui ne semble plus le cas. Désormais, chaque fédération se doit de trouver les sponsors nécessaires à l'équilibre de son budget. La fédération gabonaise de tennis de table subit donc cela et ne peut faire que ce qu'elle peut.

 Il y a de très bons joueurs au Gabon mais qui ne peuvent s'exprimer parce que pas assez de tables, ni de raquettes de qualité ni même de balle. Pourtant certaines personnes dont le DTN, Willy Nguéma, essaie de faire le maximum mais un maximum limité.

Mais je pense qu’il serait bon également que certains joueurs, même déçus par le manque de moyens mis à leur disposition, reviennent pour le bonheur de tous.

Ton objectif pour ces Jeux Africains.

Mon objectif pour les Jeux Africains est de me battre au maximum. Mais il ne faut pas se leurrer, il n'y a que trois places à prendre pour les JO Tokyo 2020 et je suis encore loin d'être dans les 3 meilleurs.

Mais je m'en approche et il y a encore de la route et du travail.

Un mot de fin ?

J'aimerais également remercier Monsieur le Président de la République ainsi que Monsieur le Ministre des Sports d'avoir élargi le nombre de participants dans cette délégation. Ce qui va permettre à d'autres sportifs d'autres disciplines de découvrir le très haut niveau ».

Réalisé par Jean-Claude NOUNAMO

Actuellement en ligne

Nous avons 15 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Galerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Mondial de rugby/Un troisième titre mondial pour l’Afrique du Sud
Handball-Can 2020/« Pablo Morel et Jackson Richardson sont toujours des nôtres ».
Handball Can 2020/Le Gabon connaît ses adversaires
Omnisport/La CNSS et le sport : une tradition simplement respectée à Franceville
Boxe-AIBA/Clément Sossa appelle l’Afrique à une urgente mobilisation
Foot féminin-Cameroun/Les joueuses de D1 désormais salariées
Rugby/Le Gabon décline une invitation de la zone ouest africaine

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON