Editorial-Taekwondo/Seraient-ils pris dans leur propre piège ?

Une normalisation-record car datant déjà de plus de deux ans avec deux Comités de normalisation. Aucun dirigeant de la discipline ne se lève, comme s’ils savent là où ça coince !

Quelle longue crise, celle qui mine la grande famille du taekwondo gabonais ! Pourtant on avait pensé que les Comités de normalisation étaient la solution miracle. Apparemment rien ! Et voilà la discipline bloquée. Et voilà le médaillé olympique, Anthony Obame,  et les autres internationaux gabonais couverts de honte.

La honte parce que la nature les a imposés de naître au Gabon, pays des paradoxes et des exceptons. Pays où sportivement, les clubs et ligues n’existent parfois que dans des ordinateurs et les salons des domiciles, au nom d’une inconnue recherche de légitimité ou de légalité.

Et aujourd’hui, les pratiquants du taekwondo payent le lourd tribut de leurs magouilles, que dire, de leurs faux et usages de faux, de leurs actes obscurs. Un peu plus de 80 clubs pour la seule province de l’Estuaire avec deux ligues. Voilà le décor !

Après plusieurs centaines de millions disparus dans des projets hors taekwondo – shuut c’est allé dans les proches de certains dirigeants !- la plupart de ces créateurs des clubs fictifs ont enlevé le corps.

Un an de normalisation de Samuel Nzé, ces corbeaux et autres oiseaux de mauvais augure, ces caciques lui ont brouillé les pistes, de peur d’être trahis. A peine avait-il tardivement pris ses fonctions qu’ils s’étaient levés pour clamer que son mandat était fini et qu’il a échoué.

Samuel Nzé parti, Léon Folquet découvre la gangrène !

Sentant les hurlements dans le noir et sachant que les coups pouvaient être violents et très douloureux, ce papa a quitté les choses. Bienvenu au Comité olympique qu’on croyait « mettre dans la sauce ». C’était mal connaître le très rusé Léon Folquet dont les missions de normalisateur n’avaient pas changé.

Sur papier, on parle de neuf ligues provinciales et de prêts de 200 clubs et associations de taekwondo. Même la Corée, pays de naissance du taekwondo, a menti.

Suite aux missions d’identification à travers tout le pays, le constat est plutôt gênant. Près d’une centaine de clubs et ligues n’existeraient pas. « En tenant compte des  informations qui nous sont parvenues de l’Ogooué Ivindo et de l’Ogooué Lolo, il n’existe aucun club de taekwondo dans ces ligues », révélera le président du Comité ad hoc, Guy-Martial Boucalt.

Pour gagner les élections et gérer les centaines de millions du contribuable, non seulement les caciques manipulaient les textes à leurs guises mais aussi et surtout créaient des clubs dans les salons de leurs domiciles. Et pour le président Boucalt, « On ne peut pas justifier un club avec deux ou trois pratiquants qui jettent leurs pieds en l’air pour parler d’un club ».

Le silence des dirigeants du taekwondo gabonais cache-t-il leurs regrets alors la normalisation du Comité olympique a déjà aussi pourtant plus d’un an ?

Oui, ils ont fabriqué et érigé la magouille, le faux et l’usage de faux en loi. Oui ils ont préparé une recette culinaire qu’ils croyaient faire manger à d’autres personnes. La loi est dure mais c’est désormais la loi. La réhabilitation du taekwondo ne peut se faire sans assumer vos actes obscurs d’hier. Et voilà comment l’histoire nous rattrapera tous !

Par Jean-Claude NOUNAMO

Actuellement en ligne

Nous avons 64 invités et aucun membre en ligne

 

NEWSLETTER

Souscrire à notre newsletter

Galerie photo

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Prev Next
Caf-Elections/Et si une femme était prochaine présidente de la Caf !
Caf-Election/Place aux dépôts des candidatures pour la présidence
Foot féminin/Voici les dix femmes qui font le football africain
Football-Insolite/Disparition en Egypte du trophée de la Can !
Handball-Obsèques/François Mbatchi est retourné à la poussière
Fifa-Révélations/Gianni Infantino encore dans des mauvais draps ?
Handball/Alida Bignoumba et Farel Nguimbi désormais une seule chair

www.gabonallsport.info Copyright 2017. R.C.S N° 2014A28001/NIF N° 277799Y – Comptes bancaire LOXIA N° 00165379611. / ECOBANK N° 0010113407054601 .Contacts : +24106057555/+24107302004/E-mail : gabonallsport@gmail.com Libreville-GABON